Le CAC 40 enchaîne une deuxième séance dans le rouge


 Des indicateurs économiques contrastés, tant dans la zone Euro qu'en Chine et aux Etats-Unis, viennent de nouveau freiner la Bourse de Paris. Le CAC 40 recule de 0,67%, à 4.475,39 points. Accor souffre du contexte climatique, social, et sécuritaire actuel.

La Bourse de Paris s'inscrit de nouveau en baisse

La valeur du 1er juin 2016 : Accor

Le cours de l’action de l’opérateur hôtelier s’affiche en repli de 4,31%, à 37,42 euros. Comme l’ensemble du secteur du tourisme, la société est affectée par les mauvaises conditions météorologiques et les inondations, mais aussi par les mouvements de grève en France et la mise en garde du Département d’Etat américain sur des risques d’attaques terroristes en Europe et dans l’Hexagone en particulier.

Les Etats-Unis ont notamment averti leurs citoyens sur le risque d’attentats pendant l’Euro de football et le Tour de France cycliste, qui auront lieu aux mois de juin et de juillet 2016. Le titre Accor termine lanterne rouge du CAC 40.

Vivendi détient 61,7% du capital de Gameloft

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a confirmé que la société de communication et de divertissement s’était emparée de Gameloft. A l’issue de l’offre publique d’achat (OPA) hostile, le groupe présidé par Vincent Bolloré détient 61,7% du capital et 55,61% des droits de vote de l’éditeur de jeux vidéo sur mobile.

Vivendi devrait rouvrir l’offre pour dix jours afin de compléter l’opération. L’attention se focalisera notamment sur les frères Guillemot, fondateurs de l’entreprise, qui possèdent un peu plus de 25% du capital. Le titre Vivendi cède 0,90%, à 17,67 euros, tandis que Gameloft prend 0,13%, à 7,99 euros.

Airbus : l’Allemagne ne souhaite pas céder sa part de 11%

L’Allemagne ne compte pas céder sa participation de 11% dans l’avionneur européen, a déclaré à Reuters Brigitte Zypries, à la veille du salon aéronautique de Berlin. La secrétaire d’Etat parlementaire au ministère de l’Economie a précisé que son pays avait envisagé par le passé de vendre sa part dans le constructeur pour profiter de la valorisation de ses actions. L’Allemagne a finalement préféré rester actionnaire pour conserver sa présence au conseil d’administration. Le titre lâche 0,14%, à 55,94 euros.

Areva n’a pas détecté de malfaçons sur les pièces fabriquées au Creusot

Le spécialiste du nucléaire a indiqué que son audit lancé fin 2015 dans son usine du Creusot, en Saône-et-Loire, ne remettait pas en cause à ce stade « l’intégrité mécanique des pièces fabriquées ». Les deux tiers des anomalies détectées dans des dossiers de suivi sur les équipements des réacteurs ont pour le moment été analysées, en lien avec l’opérateur public EDF. Ces constats d’anomalies ne concernent que des fabrications antérieures à 2012. La valeur Areva abandonne 1,48%, à 3,99 euros.

Thales a réalisé un emprunt obligataire de 600 millions d’euros

L’électronicien spécialisé dans l’aérospatial, la défense et la sécurité, a émis des obligations à taux fixe, assorties d’un coupon de 0,75%, pour un montant total de 600 millions d’euros. Destinés au refinancement d’un emprunt obligataire du même montant arrivant à échéance en octobre 2016, ces titres de créance ont une maturité de sept ans. Le cours de Bourse recule de 0,50%, à 77,47 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG