Le CAC 40 rebondit mais signe son pire trimestre depuis 2011


Après deux séances de baisse consécutives, la Bourse de Paris est repartie de l'avant. L'automobile semble enfin redémarrer après le scandale Volkswagen et enregistre une des meilleures performances sectorielles. Le CAC 40 affiche un gain de 2,57%, à 4.455,29 points. L'indice parisien réalise néanmoins son pire trimestre depuis la période juillet-septembre 2011.  

Le CAC 40 enregistre son pire trimestre depuis 2011

 

La valeur du 30 septembre 2015 : Fnac

L’enseigne de biens culturels et d’appareils électroniques a fait une offre pour acquérir 100% du capital du distributeur d’électroménager Darty. Le groupe tricolore propose à chaque actionnaire de recevoir une action Fnac pour 39 actions Darty détenues. Un rachat à ce prix valorise la filiale du groupe britannique Darty (ex-Kesa Electricals) à 533 millions de livres, soit environ 720 millions d’euros.

En s’emparant de cette enseigne, le groupe Fnac entend « donner naissance au leader de la distribution de produits techniques, culturels et électro-ménagers en France », écrit la société dans un communiqué. « Ce rapprochement présenterait un potentiel de synergies très significatif », ajoute l’entreprise. Le chiffre d’affaires combiné des deux sociétés représenterait plus de 7 milliards d’euros. Le titre du plus gros libraire de France chute de 3,60%, à 51,09 euros.

Neopost : des résultats et un dividende décevants

Le fabricant de machines à affranchir le courrier a publié un chiffre d’affaires de 586,1 millions d’euros au premier semestre 2015, en baisse organique de 1,1%. Son résultat opérationnel courant diminue de 6,3%, à 106 millions d’euros. Et le bénéfice net part du groupe, à 64,7 millions d’euros, recule également de 6,2%.

Pour l’ensemble de l’exercice, la société confirme néanmoins ses objectifs financiers. Neopost prévoit notamment des ventes comprises entre une croissance organique de 1% et un repli de 1%. L’entreprise a par ailleurs proposé un dividende annuel d’un montant de 1,70 euro par action pour les deux à trois prochaines années, contre un versement de 3,90 euros pour 2014. Résultat : le cours de l’action dévisse de 15,71%, à 23,28 euros, pour terminer lanterne rouge du SBF 120.

Bénéteau : des ventes annuelles en progression

Le fabricant de voiliers et de bateaux à moteur a enregistré 969,8 millions d’euros de ventes pour son exercice 2014-2015, en croissance de 20% dont 7,6% en organique. Son activité a notamment bondi de 26% au quatrième trimestre et de 14,6% à devises et périmètre constants.

L’entreprise a bénéficié d’un rebond de l’activité en Europe et d’une poursuite de la croissance en Amérique du Nord pour sa division « bateaux ». Son pôle « habitat », qui ne représente que 15,5% du chiffre d’affaires, recule en revanche de 5,2%. Le cours de Bourse décolle de 8,01%, à 13,29 euros.

Air France – KLM : un rapprochement avec Ryanair ?

Le directeur général de Ryanair, Michael O’Leary, affirme que des discussions ont été engagées pour alimenter les vols intercontinentaux des compagnies traditionnelles, comme Air France – KLM. Le patron du transporteur low-cost irlandais évoque la possibilité d’acheter des sièges afin de remplir les avions, alors que sa compagnie ne possède pas son propre réseau long-courrier.

Il a également fait savoir qu’il aurait les moyens d’acquérir le groupe franco-néerlandais, en difficulté financière. « Ryanair vaut 8 milliards d’euros en Bourse, Air France-KLM en vaut deux. Je pourrais donc tout à fait me permettre de les racheter, a-t-il déclaré aux Echos. Mais je sais bien que, comme pour [la compagnie aérienne irlandaise] Aer Lingus, les protections politiques sont telles qu’on ne me laissera pas faire », a-t-il ajouté. La valeur Air France – KLM grimpe de 2,05%, à 6,23 euros.

Bouygues veut développer son réseau

La filiale télécoms du géant des BTP participe aux enchères sur la bande 700 Megahertz, au même titre que ses concurrents Numericable-SFR, Free et Orange, a indiqué l’Arcep, l’autorité de régulation du secteur. Bouygues Telecom souhaite que son réseau pour objets connectés couvre la majorité du territoire français au premier semestre 2016.

L’opérateur téléphonique est en concurrence avec le spécialiste du secteur, la start-up française Sigfox, mais aussi avec Orange, qui a également choisi de développer son propre réseau en s’appuyant sur la technologie « LoRa » (Long Range ou longue portée). Le titre Bouygues gagne 0,83%, à 31,73 euros.