Le CAC 40 repasse sous les 4.900 points, Peugeot lanterne rouge


Après trois semaines de hausse consécutives, la Bourse de Paris reprend son souffle et entame la semaine dans le rouge. Le CAC 40 recule ainsi de 0,53%, à 4.897,13 points. Les investisseurs restent prudents avant les publications de résultats d'entreprises et les décisions monétaires de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque du Japon, attendues mercredi et vendredi.  

Le CAC 40 reprend son souffle et entame la semaine dans le rouge

 

La valeur du 26 octobre 2015 : PSA Peugeot Citroën

Le constructeur automobile a communiqué un chiffre d’affaires de 12,39 milliards d’euros au troisième trimestre 2015, en croissance de 3,2%. Le nombre de véhicules vendus diminue en revanche de 4,3% sur la période. Les ventes se sont accélérées de 6,1% en Europe, à 385.000 unités, alors qu’elles affichaient une hausse de 2,9% au premier semestre. Mais elles ressortent en baisse à l’international.

Le volume des ventes chutent ainsi de 17,4% en Asie du Sud-Est, à 151.000 véhicules, en raison notamment d’un ralentissement du marché chinois. Il recule également de 22,8% en Amérique latine, à 37.000 unités, et de 6,9% en Afrique et au Moyen-Orient.

Sur l’ensemble de l’exercice 2015, PSA anticipe un marché automobile en progression de 8% en Europe et de l’ordre de 3% en Chine. Mais le groupe prévoit aussi un repli des ventes d’environ 15% en Amérique latine et de 35% en Russie. Le titre Peugeot lâche 3,64%, à 15,64 euros, et finit lanterne rouge du CAC 40.

Eurofins Scientific : forte hausse de l’activité

Le laboratoire spécialisé dans la bio-analyse a fait part d’une activité en progression de 36,5% au troisième trimestre 2015, dont 8% en organique. Sur les neuf premiers mois de l’année, les revenus de la société s’améliorent de 32,9%, dont 6,5% en organique, pour atteindre 1,35 milliard d’euros. Aux Etats-Unis, pays qui représente plus d’un tiers du chiffre d’affaires du groupe, l’activité s’est particulièrement accrue, de 85% au total dont 52% à taux de change constant.

Eurofins Scientific a relevé son objectif de revenus annuels à 1,9 milliard d’euros, contre 1,8 milliard auparavant, toutes zones géographiques confondues. La valeur grimpe de 5,79%, à 329 euros, et caracole en tête du SBF 120.

Vivendi accroît encore sa participation dans Telecom Italia

La société de communication et de divertissement a annoncé détenir désormais 20,03% du capital de Telecom Italia. Dans un communiqué, le groupe de Vincent Bolloré a de nouveau affirmé « sa volonté d’être un actionnaire à long terme de l’opérateur télécoms italien et, plus généralement, de développer les activités de Vivendi en Europe du Sud ».

Le groupe était devenu l’actionnaire de référence de Telecom Italia le 24 juin, avec 14,9% des actions ordinaires. Puis il avait annoncé être monté au capital, à hauteur de 19,9%, le 6 octobre. En Europe méditerranéenne, Vivendi est également actionnaire minoritaire de l’opérateur espagnol Telefonica. La valeur progresse de 0,13%, à 22,52 euros.

Air France propose trois types de contrats de travail à ses pilotes

La compagnie aérienne a proposé trois nouveaux types de contrats de travail à ses pilotes, a indiqué le DRH Xavier Broseta, dans un entretien publié dans Le Parisien. Dans le premier type de contrat, le pilote se plie aux efforts de productivité réclamés et sa rémunération reste inchangée. Dans le deuxième, il travaille plus et bénéficie d’une augmentation de salaire. Et dans le dernier cas, il peut refuser les efforts de productivité, mais sa rémunération sera abaissé en conséquence.

Cette proposition peut être étendue aux hôtesses et aux stewards, a également précisé Xavier Broseta. « Je suis toujours aussi étonné de la forme que cela prend, a déclaré pour sa part Philippe Evain, le président du Syndicat national des pilotes de ligne d’Air France. On fait des annonces dans la presse qui concernent les organisations professionnelles, on ne leur en parle pas avant bien entendu et puis on guette par voie de médias leur réaction », a-t-il commenté sur Europe 1. Le titre Air France – KLM s’adjuge 2,13%, à 6,57 euros.

Eiffage met en place une gouvernance temporaire du groupe

Le conseil d’administration du groupe de BTP a mis en place une gouvernance temporaire, après le décès de son PDG Pierre Berger, victime d’une crise cardiaque en fin de semaine dernière. Les fonctions de président et de directeur ont été dissociées. Jean-François Roverato, l’ex-PDG de l’entreprise devenu en septembre 2012 vice-président, prend la présidence d’Eiffage.

L’actuel directeur général adjoint, Max Roche, assume quant à lui la fonction de directeur général. La direction du groupe entend trouver un successeur à Pierre Berger « d’ici la réunion du conseil de fin février 2016 », indique-t-elle dans un communiqué. Le cours de l’action cède 0,57%, à 56,08 euros.