Le CAC 40 revient dans le vert, LafargeHolcim en forte hausse


Après trois jours de baisse, la Bourse de Paris repart dans le vert, les craintes liées aux tensions entre la Russie et la Turquie s'amenuisant et les investisseurs anticipant de nouvelles mesures de la Banque centrale européenne (BCE). Le CAC 40 progresse ainsi de 1,51%, à 4.892,99 points.  

Le CAC 40 se reprend et revient à hauteur des 4.900 points

 

La valeur du 25 novembre 2015 : LafargeHolcim

Le cimentier franco-suisse a enregistré une diminution plus marquée que prévue de son excédent brut d’exploitation (Ebitda) au troisième trimestre, en raison notamment des coûts de restructuration liés à la fusion entre Lafarge et Holcim. Il ressort ainsi en repli de 16,1%, à 1,64 milliard d’euros.

Le chiffre d’affaires a également reculé de 8,7% sur la période, à 7,83 milliards d’euros. Une contreperformance en grande partie due à « un ralentissement de l’économie en Chine et au Brésil, et (à) la faiblesse du marché en France et en Suisse », explique le groupe dans un communiqué.

Le géant du ciment, du béton et des granulats a par ailleurs annoncé son intention de verser un dividende de 1,50 franc suisse par action au titre de l’exercice 2015, contre 1,30 franc précédemment proposé aux actionnaires. Le titre grimpe de 4,29%, à 51,57 euros, et s’adjuge la deuxième place du CAC 40.

Renault se défend de commercialiser un Espace trop polluant

La marque au losange a contesté les accusations de DUH. L’association allemande de protection de l’environnement a fait savoir que les émissions d’oxydes d’azote de la nouvelle Renault Espace ont dépassé jusqu’à 25 fois le plafond autorisé par la norme actuelle Euro 6, lors de tests indépendants réalisés par l’Université de Berne.

« Renault rappelle qu’Espace, comme tous ses véhicules commercialisés, respecte les réglementations en vigueur », a indiqué dans un communiqué le constructeur automobile. « Les procédures d’essai utilisées par l’Université de Berne ne sont pas toutes conformes à la réglementation européenne et présentent des variations importantes de résultats », fait-il valoir. Le titre recule de 0,77%, à 90,53 euros. Renault fait partie des cinq valeurs en baisse du CAC 40.

Total lance un emprunt obligataire de 1,2 milliard d’euros

Le pétrolier français a annoncé avoir lancé un emprunt obligataire d’un montant d’environ 1,2 milliard d’euros, en combinant l’émission de deux types produits. L’opération sera sans effet dilutif pour les actionnaires, qui ne verront donc pas leur participation respective diminuée au sein de l’entreprise. Les obligations arriveront à échéance au bout de sept ans. Cet emprunt vise à financer les activités courantes du groupe. La valeur prend 0,58%, à 46,35 euros.

EDF aurait révisé à la baisse sa valorisation d’Areva NP

L’opérateur public aurait revu sensiblement en baisse son estimation de la valeur d’Areva NP, l’activité « réacteurs » du groupe Areva, par rapport aux 2,7 milliards d’euros inscrits dans son offre indicative de juillet, rapporte Le Figaro. La valorisation de cette division du spécialiste du nucléaire ferait l’objet de vifs débats, alors qu’EDF est censée remettre une offre ferme de rachat d’ici à quinze jours.

L’action de l’électricien voit son cours progresser de 0,75%, à 14,07 euros, tandis que le titre Areva abandonne 0,89%, à 6,70 euros.

Eurofins Scientific : des revenus de nouveau en forte progression

Le laboratoire d’analyses a fait état d’un chiffre d’affaires en croissance de 32,9% pour les neuf premiers mois de l’année, à 1,35 milliard d’euros. Rien qu’au troisième trimestre, son activité a progressé de 36,5%, dont 8% en organique. Au vu de cette de ces bons résultats, la société anticipe désormais des revenus annuels de 1,9 milliard d’euros, contre 1,8 milliard auparavant.

Le cours de Bourse bondit de 9,94%, à 344,05 euros, et le spécialiste de la bio-analyse caracole en tête du SBF 120.