Le CAC 40 sous les 4.600 points, entrée loupée pour Klepierre


 Sous l'effet de la hausse de l'euro face au dollar, l'indice phare de la place parisienne termine en recul de 1,30% à 4.565,17 points. La séance a été marquée par un faible volume des échanges, coutumier à l'approche des fêtes de fin d'année.

Le CAC 40 a perdu 1,30% le 21 décembre 2015

La valeur du 21 décembre 2015 : Klepierre

Pour sa première séance de cotation au sein du CAC 40, la foncière n’a pas fait d’étincelles. Loin de là. Son cours de Bourse finit sur une baisse de 1,18% pour atteindre 39,91 euros. Le propriétaire du centre commercial Val d’Europe a pris lundi 21 décembre la place de l’électricien EDF au sein de l’indice vedette de la place de Paris. Relégué au CAC 40 Next 20, l’opérateur public limite les dégâts avec une valeur inchangée à 13,04 euros par action.

Vivendi plus joueur que jamais

Le géant des médias et du divertissement a déclaré avoir franchi le seuil de 25% des droits de vote de l’éditeur de jeux vidéo mobiles Gameloft, mercredi 16 décembre 2015. L’ex-Générale des Eaux détient désormais 28,20% du capital et 25,001% des droits de vote de l’éditeur. La valeur Vivendi perd 0,89% à 18,98 euros.

Valeo encore plus connecté

L’équipementier automobile a annoncé l’acquisition de l’allemand Peiker, acteur majeur de la télématique embarquée et de la connectivité. Pour le Français, cette opération renforce son leadership mondial dans le domaine du véhicule autonome et connecté. Le titre Valeo progresse de 1,08% à 140,40 euros.

Pas de samba pour Cnova

Le cours de l’action de la filiale e-commerce du groupe Casino s’effondre de 16,24% à 2,27 euros. Dans un communiqué publié le 21 décembre, le cybermarchand précise qu’il a mandaté des avocats et des auditeurs externes pour conduire une revue des irrégularités commises par des employés dans le cadre de la gestion des stocks au Brésil. Cette enquête évaluera également les conséquences comptables et financières des faits examinés.

Piscines Desjoyaux ne coule pas

Le pisciniste a réalisé un chiffre d’affaires sur son exercice décalé 2014-2015 de 71,1 millions d’euros en hausse de seulement 1%. La société pâtit du recul de 7,9% de ses ventes à l’export (hors Europe). Le groupe évoque notamment son impossibilité d’honorer plus d’un million d’euros de commandes au Moyen-Orient, ne parvenant pas à trouver de solution de sécurisation des règlements satisfaisante. Malgré tout, la valeur fait du surplace à 7,90 euros.