Le dollar faible favorise les rachats de sociétés américaines


Si la faiblesse du dollar par rapport à l'euro n'est clairement pas favorable aux exportations des sociétés européennes en général et françaises en particulier, ces dernières peuvent se féliciter de la situation pour une bonne raison.

Ce contexte sur le marché des changes est en effet de nature à diminuer le ticket d’entrée sur le marché nord-américain, qui bien qu’en ralentissement, demeure la première économie du monde. Du coup, nombre d’entreprises profitent de l’aubaine – même si l’intérêt de ces opérations est avant tout de nature industrielle et stratégique – pour acheter leurs homologues nord-américaines. Un mouvement qui concerne les grandes entreprises, mais aussi les PME. Ainsi, Parfum d’Image, qui s’est récemment rebaptisé Maesa, a acquis le 7 décembre dernier 100% du capital de son homologue californienne Latitudes International pour un prix maximum de 19 millions de dollars. Présent depuis décembre 2006 au travers d’une filiale basée à New York, le groupe spécialisé dans les parfums sur mesure a ainsi atteint la taille critique sur ce marché. Post-opération, le nouvel ensemble pèse sur la base de données au 30 septembre 2007 41,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Pour sa part, Naturex s’est en effet porté acquéreur le 20 décembre dernier pour 17 millions de dollars de la société américaine Chart Corporation qui affiche 7,5 millions de dollars de chiffre d’affaires. Interrogée sur l’intérêt de réaliser des acquisitions alors que le dollar est faible, Thierry Lambert, directeur général adjoint a rappelé avoir réalisé des opérations avec un dollar fort démontrant que le développement sur ce marché relevait d’abord d’une volonté stratégique et pas seulement un coup d’opportunité lié à la situation actuelle sur le marché des changes. C’est également à une opération stratégique que s’est livré Heurtey Petrochem en annonçant le projet d’acquisition de Petro-Chem Development, financée par dette, utilisation de la trésorerie de la société et émission au profit des actionnaires de la société acquise d’actions nouvelles d’obligations convertibles. Le groupe spécialisé dans la conception et la construction de fours tubulaires et de procédés pour les industries du raffinage et de la pétrochimie met ainsi la main sur le principal acteur indépendant sur le marché nord américain. Les sociétés technologiques ne sont pas en reste. cc-hubwoo, la place de marché dédiée aux achats non stratégiques annonce l’acquisition pour 1,5 million de dollars en cash, versé sur une période de 3 ans, de la société américaine blueSolutions Inc. Créée en 2005 et basée à Chicago, cette dernière est une entreprise de conseil en technologie et métier, spécialisée dans la gestion des achats. Avec 12 collaborateurs, la société a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 2,2 millions de dollars en 2007. Des opérations qui pourraient être suivies par d’autres menées par EADS, qui met le rachat d’une société américaine au rang de priorité, ou la SSII Business & Decision, qui a déjà acquis en 2007 Inforte, présent à Chicago et Atlanta.