Le Livret A n’attire plus les épargnants


Pour le quatrième mois consécutif, les Français ont retiré plus qu'ils ont déposé sur leur Livret A en août 2014. Depuis le début de l'année, la collecte a été divisée par plus de 20 par rapport à la même période en 2013. En cause, le taux du Livret A, à son plus bas historique.

Le Livret A sur la mauvaise pente

Le Livret A va-t-il se relever de l’abaissement de son taux d’intérêt à 1% ? En août 2014, le livret d’épargne, souvent qualifié de « chouchou » des Français en raison notamment de sa liquidité et de son absence de fiscalité, a une nouvelle fois enregistré plus de retraits que de dépôts.

Avec un exercice net négatif de 480 millions d’euros selon les statistiques publiées mardi 23 septembre 2014 par la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le Livret A subit ainsi son quatrième mois de décollecte consécutif. Depuis le 1er mai dernier, les épargnants ont retiré 1,7 milliard d’euros sur ce produit. Résultat : les dépôts se bornent à 710 millions d’euros sur l’année en cours, soit 22 fois moins que les 15,62 milliards d’euros collectés par le Livret A sur la même période en 2013. Le Livret de développement durable (LDD) ne se porte guère mieux, avec des dépôts nets de 130 millions d’euros au mois d’août, pour une collecte cumulée de 1,64 milliard d’euros depuis le début de l’année.

Taux d’intérêt à 1%

Les raisons de cette désaffection des Français tiennent en un chiffre : 1%. Soit la rémunération du Livret A depuis le 1er août dernier, qui s’applique également au Livret de développement durable, le taux d’intérêt de l’ex-Codevi étant calqué sur celui du Livret A. Malgré une énième dérogation du gouvernement à la formule de calcul de la rémunération, ce taux d’intérêt n’était jamais descendu aussi bas depuis sa création en 1818.

Les épargnants peuvent relativiser la faiblesse de cette rémunération, le rendement du Livret A net d’inflation ayant déjà été négatif dans les années 1980. Cependant, au vu du niveau plancher de l’inflation, sur laquelle est calculé le taux du Livret A, ce dernier ne devrait vraisemblablement pas remonter au 1er février prochain, date de sa prochaine révision. En se basant sur la hausse des prix à la consommation de 0,3% hors tabac sur les 12 derniers mois en août 2014, la rémunération du Livret A tomberait même à 0,5%.