Le Livret A toujours dans le rouge


Pour le cinquième mois consécutif, les dépôts des Français sur leur Livret A ont été inférieurs aux retraits en août 2015. Depuis le début de l'année, les épargnants ont choisi de déplacer plus de 4 milliards d'euros des Livrets A et LDD, notamment vers l'assurance vie ou le plan épargne logement.  

Les Français délaissent le Livret A pour le PEL et l’assurance vie

Chaque mois, c’est le même constat : les épargnants vident petit à petit leur Livret A. Après 1 milliard d’euros de retraits en juillet 2015, ils ont prélevé 410 millions d’euros sur leur livret défiscalisé au mois d’août. Le Livret de développement durable (LDD) résiste mieux, avec une collecte nette de 70 millions d’euros. Au global, « sur les huit premiers mois de l’année, elle s’élève en cumulé à – 4,06 milliards d’euros », note la Caisse des dépôts et consignations dans un communiqué publié mardi 22 septembre 2015.

Si les deux livrets d’épargne rassemblent 361,1 milliards d’euros au 31 août 2015, il convient de rappeler que l’encours cumulé du Livret A et du LDD se montait encore à 371 milliards d’euros à fin juin 2014. A l’inverse, les plans épargne logement (PEL) ont attiré 12,2 milliards d’euros de dépôts sur les sept premiers mois de l’année selon la Banque de France, l’assurance vie occupant la première place des produits d’épargne les plus populaires, avec 15,7 milliards d’euros drainés sur les différents contrats dans le même temps.

Sans surprise, le Livret A et le LDD ne soutiennent que très difficilement la comparaison avec ces deux placements qui offrent des rendements bien plus alléchants. Avec une rémunération revue à la baisse à 0,75% depuis le 1er août 2015, les deux livrets devraient continuer de voir leur encours s’effriter au moins jusqu’en février 2016, date de la prochaine revalorisation de leur taux d’intérêt.