Le patrimoine des Français devrait augmenter de 4 à 5% en 2010 et 2011 (BIPE)


La société d'études économiques anticipe une reprise en « racine carrée » (√) tirée par le renchérissement de l'immobilier ancien.

Le taux de croissance du patrimoine global des Français devrait progresser entre 4 et 5% en 2010 et en 2011. C’est qu’estime la société d’études économiques et de conseil en stratégie BIPE dans son Observatoire des Marchés de l’Épargne et du Crédit (Omec) de décembre 2010.

Le BIPE estime que cette reprise s’inscrira dans le schéma de la « racine carrée » (√). « On espérait une reprise rapide (en V), on craignait une reprise à  » double plongeon  » (en W), c’est finalement, pour les patrimoines des ménages comme pour leur revenu, une reprise en  » racine carrée  » qui prévaudra : on ne sera plus dans le rouge comme en 2008 ou 2009, mais la pénétration dans le vert en 2010 et 2011 restera assez modeste », observe le cabinet.

La « vigoureuse reprise » des prix des logements anciens va-t-elle perdurer ?

Précisément, ce dernier estime entre 4 et 5% la revalorisation du patrimoine des Français en 2010, rythme devant se maintenir en 2011. Cette progression serait inférieure à l’envolée des années 2006 (près de 11%) et 2007 (plus de 7%), mais au-delà des performances des années de crise de 2008 et 2009 (respectivement -3% et +0,4%).

Pour le BIPE, la hausse des « vigoureuse reprise » des prix des logements anciens sera le principal moteur, même s’il juge qu’il est « peu probable qu’elle se poursuive au même rythme en 2011 ».