Le taux du Livret A à 0,75% au 1er août 2015


Le gouvernement a décidé d'abaisser la rémunération du Livret A à 0,75% au 1er août 2015, contre 1% actuellement. L'exécutif a choisi de suivre la recommandation du gouverneur de la Banque de France de diminuer le taux d'intérêt du produit d'épargne à un niveau inconnu jusqu'ici.  

Les Livrets A rapportent de moins en moins

C’est officiel, le taux d’intérêt du Livret A va baisser à 0,75% à partir du 1er août 2015. Le ministère des Finances et des Comptes publics a annoncé que la rémunération du Livret A diminuera de 0,25 point à l’occasion de sa prochaine revalorisation. Depuis le 1er août 2014, le taux du Livret A était fixé à 1%.

Quelques minutes plus tôt, le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer avait annoncé sur le site internet de l’institution qu’il proposait « de fixer le taux du Livret A à 0,75% ». Cette recommandation adressée au gouvernement était attendue au vu des récentes sorties de Christian Noyer.

Favoriser la construction de logements sociaux

Très critique à l’encontre de la rémunération du Livret A qu’il juge bien trop élevée par rapport au résultat de la formule de calcul (0,5%), le gouverneur de la Banque de France avait notamment fustigé son impact négatif sur la construction de logements sociaux. Selon ses calculs, « ce surcoût correspond à la construction d’environ 5.000 logements sociaux, ne pouvant être construits de ce fait, sans coût additionnel pour le budget national ». Pour rappel, une partie de la collecte sur le Livret A est directement centralisée auprès du fonds d’épargne de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) qui prête ensuite aux organismes de construction à un taux plus ou moins élevé selon la rémunération du Livret A.

Lire notre article : A quoi sert l’épargne sur les Livrets A, LDD et LEP ?

Ces arguments ont fini par convaincre Bercy, qui précise dans son communiqué que « l’objectif [de la baisse du taux, NDLR] est double : garantir le pouvoir d’achat des épargnants et favoriser l’investissement du secteur du logement social avec un gain de plus de 300 millions d’euros ». « La très faible inflation (0,3 % sur un an en juin pour l’inflation hors tabac, qui sert de référence), aurait dû conduire à abaisser le taux du Livret A à 0,50% si la formule de calcul avait été appliquée conformément à la loi », met tout de même en avant le ministère des Finances et des Comptes publics.

Rémunération en baisse pour les LDD, LEP et CEL

La décision de Bercy n’affecte pas uniquement les détenteurs des 61,6 millions de Livrets A recensés par la Banque de France fin décembre 2014. La rémunération du Livret de développement durable (LDD) s’affiche également en recul, l’ex-Codevi offrant un rendement identique au Livret A et au Livret Bleu du Crédit Mutuel, soit 0,75%.

Le Livret d’épargne populaire (LEP) ne présentera pour sa part plus qu’un taux d’intérêt de 1,25%, contre 1,50% jusqu’ici. Enfin, le Livret d’épargne entreprise (LEE) et le compte épargne logement (CEL) voient leur rendement péricliter à 0,50% brut. Seul le plan épargne logement (PEL), dont le taux a déjà baissé de 2,50 à 2% (2,11 à 1,69% après prélèvements sociaux) le 1er février dernier est épargné par la décision de Bercy.

Pour en savoir plus sur le Livret A
Epargne : ce qu’il faut savoir pour gérer son Livret A