Le « think tank » de Matignon pour un Livret A réservé aux seniors

Partagez

 

Les retraités pourraient un jour disposer d'un livret d'épargne spécialement conçu pour eux. C'est l'une des propositions contenues dans le rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) consacré à l'adaptation de la société française au vieillissement publié le 5 décembre 2013. L'ex-Conseil d'analyse stratégique, placé sous la tutelle directe du Premier ministre, y préconise notamment la création d'un « Livret Argenté », réservé aux seniors.

 
Ce produit, qui pourrait être une « transformation optionnelle des Livrets A à partir de 60 ans », offrirait une garantie du capital, comme les livrets réglementés ou les fonds en euros, mais une « liquidité » (une disponibilité des sommes à tout moment) limitée à 20% de l'épargne collectée. Les 80% restants pourraient être investis par les banques dans des actions d'entreprises et permettre ainsi un meilleur financement de l'économie tout en servant des rendements plus élevés que le Livret A. Le rapport du CGSP ne précise pas à partir de quand les retraits seraient autorisés sur la partie non liquide.


Des cas de déblocage exceptionnels sur 100% du capital seraient prévus, tels le décès du conjoint, la dépendance de l'épargnant ou de son conjoint, le déménagement, les travaux d'adaptation de l'habitat, le mariage ou le chômage des enfants. « En cas de souhait d'acquisition ou de transformation de l'habitat, des prêts préférentiels seraient consentis », propose le « think tank » de Matignon. « Au total, il ne s'agirait pas d'une épargne visant à préparer la retraite tant qu'on est actif, mais bien d'une épargne préparant le vieillissement et mobilisant l'épargne des âgés pour favoriser certains types de dépenses et son orientation vers le financement de l'économie. »

 

A lire aussi :

Livret d'épargne populaire : 7 millions de nouveaux bénéficiaires potentiels

 

Réseaux Sociaux