LEE : exonération fiscale supprimée dans le Budget 2014


Le livret d’épargne entreprise (LEE) pourrait ne pas s’en remettre. Une des dispositions du Budget 2014, publié dans le Journal Officiel le 30 décembre 2013, vise à supprimer l’exonération d’impôt sur le revenu dont bénéficient les intérêts générés par le LEE. Or, c’est un placement déjà peu plébiscité par les épargnants du fait notamment de son faible rendement et cette mesure pourrait lui assener un coup fatal. En effet, son exonération fiscale constitue un de ces rares atouts. A préciser tout de même, qu’en cas de retrait dans les deux premières années de souscription, le LEE n’échappe d’ores et déjà pas à la fiscalité.

Cependant, bonne nouvelle pour les souscripteurs de longue date : seuls les livrets souscrits après le 1er janvier 2014 seront concernés par cette mesure fiscale.

Livret d’épargne réglementé, le LEE a pour objectif d’obtenir un prêt à un taux avantageux afin de financer une création ou une reprise d’entreprise, et ce en échange d’une phase d’épargne. Mais il demeure un support d’épargne contraignant puisqu’il requiert des versements réguliers d’un montant d’au moins 540 euros par an après un dépôt initial de 750 euros.

De plus, son taux d’intérêt évolue sur le même rythme que le Livret A (1,25%), soit les trois quart de ce dernier arrondis au quart de point inférieur : une rémunération peu attractive de 0,75% depuis le 1er août 2013. Son plafond est quant à lui fixé à 45.800 euros.

 

A lire également :

LDD, Livret A, LEP, LEE, CEL : les taux fixés au JO jusqu’au 31 janvier 2014