Les actions françaises, meilleur placement de long terme selon l’AMF


Les actifs risqués offrent le rendement annuel moyen le plus élevé sur les 25 dernières années selon l'Autorité des marchés financiers. Avec une rémunération de 6,6% par an entre 1988 et juin 2013, les actions devancent notamment les obligations d'Etat et l'immobilier.

Hausse du cours des actions

L’investissement dans les actions offre le meilleur rendement réel à long terme. C’est le principal constat de la 6ème lettre de l’Observatoire de l’épargne de l’AMF. Dans son édition de décembre 2013, l’Autorité des marchés financiers note qu’ « un investissement en actions françaises réalisé en 1988 et conservé jusqu’en juin 2013 a procuré, en tenant compte des dividendes réinvestis, un rendement réel moyen de 6,6 % par an (une fois l’inflation déduite) ». Ces résultats confirment ainsi les conclusions d’un rapport du Conseil d’analyse économique (CAE) daté de 2009, qui avait pour sa part relevé que la rentabilité des actions françaises sur une période plus longue (1950-2008) se fixait à un niveau proche, de 6,5% par an.

Les actifs risqués devancent les obligations d’Etat à 10 ans, dont le rendement moyen annuel atteint 6,2% sur 25 ans. Cette performance s’explique notamment par les dividendes versés et réinvestis qui représentent la moitié du rendement des actions. « Sans réinvestissement des dividendes, le rendement a été 2 fois moindre. Le capital de départ n’a été multiplié que par 2,5, soit un rendement réel moyen de 2,6 % par an », souligne ainsi le gendarme de la Bourse.

La performance hors dividende est ainsi voisine de celle de l’immobilier, pour lequel un investisseur aura vu son capital multiplié par trois sur la période. « Néanmoins, l’absence de prise en compte des loyers perçus conduit à sous-estimer la performance de l’immobilier, reconnaît l’AMF. Il faut donc nuancer ce constat sur l’immobilier, dont la rentabilité globale devrait s’avérer supérieure. » L’or ferme le classement, son cours, inflation déduite, n’ayant été multiplié que par deux en 25 ans.

 

Sur l’actualité des placements
Ordres de bourse : frais en baisse chez les courtiers en ligne
Livret A : l’inflation pousse le taux à 1% au 1er février 2014