Les épargnants ont retiré sur leur Livret A et LDD en mai 2014


Les dépôts sur les Livrets A et les Livrets de développement durable ont été négatifs au mois de mai 2014. L'épargne des Français bénéficie aux livrets bancaires et à l'assurance vie, aux dépends de ces produits défiscalisés, plombés notamment par un taux d'intérêt au plus bas.

Livret A et épargne

Le Livret A et le LDD ne captent plus l’épargne des Français en 2014. Pour la deuxième fois cette année, les ménages ont retiré plus qu’ils n’ont placé sur ces produits d’épargne réglementée au mois de mai. La Caisse des dépôts et consignations (CDC) a fait état lundi 23 juin 2014 d’une collecte négative de 90 millions d’euros, après des retraits nets de 140 millions d’euros en février dernier.

« Sur les cinq premiers mois de l’année, elle [la collecte, NDLR] s’élève en cumulé à 3,82 milliards d’euros », remarque la CDC dans un communiqué. A la même période de l’année en 2013, cet encours atteignait 21,09 milliards d’euros, soit 5,5 fois plus ! Plus parlant encore, depuis le 1er août 2013, c’est-à-dire la date de la baisse du taux d’intérêt du Livret A de 1,75 à 1,25%, le montant des avoirs déposés par les Français sur leur Livret A et leur LDD s’est limité à 140 millions d’euros.

Assurance vie, PEL et livrets bancaires au top

A l’inverse, les contrats d’assurance vie qui ont collecté 8,2 milliards d’euros à fin avril 2014, les livrets d’épargne fiscalisés, avec 5,98 milliards d’euros au 1er trimestre ou encore les plans épargne logement (PEL) avec 4,3 milliards d’euros déposés sur les quatre premiers mois de l’année, connaissent un début d’exercice en trombe.

Cette tendance sensible pourrait se confirmer sur les prochains mois : l’inflation au plus bas devrait faire tomber la rémunération du Livret A et du LDD à son plus bas niveau historique, de 1,25 à 1%, au 1er août 2013.