Les Français ne veulent pas épargner en 2016


En période de taux d'intérêt au plus bas, les Français continuent de s'éloigner des produits d'épargne en 2016. En attestent les statistiques de collecte du Livret A. A l'inverse, les comptes courants n'ont jamais autant attiré.  

Les Français retirent massivement leur épargne en 2016

Les Français se détournent toujours un peu plus de l’épargne. En février 2016, l’enquête de l’Insee sur la confiance des ménages montre que leur opinion sur l’opportunité d’épargner se fixe à un niveau de -2, en retrait de 4 points par rapport au mois de janvier. Surtout, il s’éloigne de nouveau de sa moyenne sur le long terme (janvier 1987-décembre 2015) et devient pour la première fois négatif depuis août 2015, date de la dernière diminution du taux d’intérêt du Livret A.

Si le sentiment des Français à l’égard des produits d’épargne se détériore, c’est en effet en grande partie dû à des rendements au plancher, comme celui du Livret A à 0,75% (taux conservé le 1er février 2016) ou celui du plan d’épargne logement (PEL) en recul au 1er février à 1,50% brut. Des taux d’intérêt historiquement bas qui refroidissent incontestablement les Français. Ces derniers estiment leur capacité d’épargne actuelle à 8, soit un niveau identique à la moyenne de long terme, et leur capacité d’épargne future remonte à -5, un niveau supérieur à la moyenne calculée entre 1987 et 2015.

348 milliards d’euros sur les comptes courants

Preuve du désintérêt des épargnants pour ces produits, ils ont retiré 810 millions d’euros sur leur Livret A au mois de janvier, après une décollecte de plus de 9 milliards d’euros en 2015. A l’inverse, les dépôts sur les comptes courants se sont envolés de 33,7 milliards d’euros l’an passé pour frôler les 348 milliards d’euros fin 2015 selon les dernières statistiques de la Banque de France.