Les Français retirent massivement sur leur Livret A


Le Livret A a essuyé une décollecte extraordinaire en septembre 2014, avec 2,37 milliards d'euros retirés sur ce livret d'épargne. Depuis l'annonce de la baisse de son taux, l'encours des Livrets A a reculé de près de 4 milliards d'euros.

Encours du Livret A en baisse

Le Livret A ne rapporte plus assez. Avec un taux d’intérêt limité à 1% depuis le 1er août 2014, le chouchou des Français subit depuis les foudres des épargnants. Un désintérêt grandissant qui s’est traduit en septembre 2014 par une décollecte de 2,37 milliards d’euros, la plus importante depuis la libéralisation de la distribution du Livret A, le 1er janvier 2009. Le précédent record datait de septembre 2013, avec des retraits nets de 1,56 milliard d’euros. Pour retrouver des baisses plus fortes, il faut remonter à février et mars 1996, lorsque les épargnants avaient retiré plus de 3,8 milliards d’euros sur leur livret en raison de la baisse du taux d’intérêt de 4,50 à 3,50%.

Le Livret de développement durable (LDD), qui a également vu sa rémunération tomber à 1% au cours de l’été, enregistre des retraits nets de 0,78 milliard d’euros, ce qui constitue encore une fois un record depuis le 1er janvier 2009.

En cumulé, l’encours des deux livrets d’épargne réglementée affiche un recul de 3,15 milliards d’euros. La collecte passe dans le rouge sur l’ensemble de l’année 2014, à -0,79 milliards d’euros.

Pas de hausse du taux avant 2016 ?

Les mois de septembre présentent traditionnellement de mauvaises performances pour le Livret A (-0,88 milliard en 2009, +0,62 en 2010, +0,66 en 2012 ou -1,56 en 2013), en raison de la rentrée scolaire elle-même synonyme de dépenses et du paiement de l’impôt sur le revenu notamment. Toutefois, l’ampleur de la décollecte est indubitablement liée à la rémunération du livret, au plancher historique de 1% depuis le 1er août 2014. Depuis l’annonce par le ministre des Finances Michel Sapin de la diminution du taux du Livret A, les retraits ont excédé les dépôts de 3,93 milliards d’euros. Même tendance pour le LDD, qui a essuyé des retraits nets de 0,63 milliard d’euros sur la période juillet-septembre 2014.

La mauvaise passe du Livret A et du LDD, en décollecte constante depuis mai 2014, devrait se poursuivre dans les prochains mois. En effet, l’inflation, sur laquelle est calculé le taux du Livret A, est au plus bas. En se référant aux prévisions du gouvernement quant à la hausse des prix à la consommation, les Français pourraient devoir attendre de longs mois pour voir la rémunération de leur livret augmenter. A moins que le gouvernement ne décide une nouvelle fois de lui accorder un coup de pouce, le taux du Livret A ne devrait pas évoluer avant le 1er février 2016…