Les livrets d'épargne réglementée (LDD, LEP, Livret Jeune)

Partagez

Il n’y a pas que le Livret A dans la vie. Le placement préféré des Français cohabite avec d’autres livrets d’épargne réglementée qui peuvent s’avérer plus avantageuses selon votre situation. En voici quelques unes :

 

 

> Le Livret jeune
Comme son nom l’indique, il est réservé au 12-25 ans. C’est un bon moyen pour les jeunes de se familiariser avec les produits bancaires, car il n’est pas obligatoire de détenir un compte courant pour en posséder un. L’argent déposé sur le compte est disponible tout le temps, certaines banques proposant même une carte de retrait. Pour ouvrir un compte, il faut déposer au minimum 15 euros, et au maximum 1.600 euros (hors intérêt).

Les taux d’intérêt minimum sont calqués sur ceux du Livret A, mais peuvent être plus importants, selon les établissements.

> Le Livret d’épargne populaire (LEP)
Il est réservé aux personnes dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 19.235 euros pour un célibataire. Le LEP est plafonné à 7.700 euros (hors intérêts). Les taux d’intérêt sont normalement supérieurs de 0,50 point à ceux du Livret A, soit 1,50% depuis le 1er août 2014.

> Le Livret de développement durable (Ex Codevi)
Le principe est le même que pour les autres comptes. Le taux d'intérêt est identique à celui du Livret A, soit 1% depuis le 1er août 2014. Le plafond maximum s’établit à 12.000 euros depuis le 1er octobre 2012. Il est utilisé en général en complément du Livret A, lorsque celui arrive au plafond.

Les règles communes. Tous ces livrets sont cumulables et ne sont pas imposables. L’argent déposé n’est pas bloqué, vous pouvez en disposer à tout moment et les versements sont libres. Vous ne pouvez posséder qu’un seul livret du même type par personne, mais chaque membre d’un foyer fiscal peut en ouvrir un.

Les taux d’intérêt sont revus deux fois par an (en février et août), les livrets se calquant sur le taux du Livret A pour évoluer. Le calcul des intérêts se fait par quinzaine. En clair, si vous versez 100 euros le 16 juillet, ils produiront des intérêts à partir du 1er août. Si vous retirez 100 euros le 14 juillet, les intérêts ne seront plus calculés à partir du 30 juin. Mieux vaut donc mettre de l’argent à la fin du mois et en retirer au début.

Pour éviter de trop fortes variations, un arrêté du 27 janvier 2009 a changé certaines règles de calculs : désormais, la variation ne pourra excéder 1,5 point à la baisse, comme à la hausse. De plus, le gouverneur de la Banque de France peut, en cas de forte variation des indices pris en compte, proposer de revoir le taux de rémunération tous les trois mois. Le ministre de l'Economie a également la faculté de le modifier au 1er mai et au 1er novembre.

En savoir plus
>> Comparatif des Livrets d'épargne ou comptes sur livret (CSL)


 

Réseaux Sociaux