Les rachats en baisse et les unités de compte portent l’assurance vie


La bonne santé de l'assurance vie en 2013 et 2014 s'explique en grande partie par la baisse des rachats selon l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution. La remontée des unités de compte est également mise en avant pour expliquer cette tendance.

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution

 

L’assurance vie se porte bien en 2014. Les dépôts nets de prestations (rachats, décès) ont atteint 8,2 milliards d’euros sur les seuls 4 premiers mois de l’année selon les statistiques de l’Association française de l’assurance (Afa).

Cette collecte dynamique s’inscrit dans la tendance de l’exercice 2013 et ses quelque 10,7 milliards d’euros versés sur les contrats en euros et en unités de compte, après une première décollecte historique en 2012. Dans son analyse sur la « situation de cinq grands groupes actifs en France à fin 2013 et collecte en assurance vie », l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) estime que « l’amélioration s’explique principalement par la baisse des rachats [hors prestations, NDLR] à 4 milliards d’euros en moyenne en 2013 contre 4,9 milliards d’euros en moyenne en 2012 ». « Les premières tendances observées sur l’année 2014 confirment le retour des rachats à un niveau proche de celui de 2010 et la bonne tenue de la collecte nette, qui demeure constamment positive », poursuit-t-elle.

Retour en force des unités de compte

« On observe également une amélioration notable de la collecte en unités de compte, en lien avec l’amélioration des conditions sur les marchés financiers », observe le gendarme des banques et des compagnies d’assurance. Tombée à moins de 11% dans la collecte totale des contrats d’assurance vie, la part des dépôts sur les unités de compte (UC) est progressivement remontée en 2013 pour atteindre 15,3% au 4ème trimestre puis 17,2% au 1er trimestre 2014. Un niveau supérieur aux 16,3% observés au 1er trimestre 2011, avant l’effondrement des marchés financiers (-17% pour le CAC 40).

Preuve supplémentaire du regain d’intérêt des unités de compte, l’ACPR souligne qu’en 2013, « le solde net des arbitrages des supports UC vers euros est le plus faible depuis début 2009 ». La différence entre les transferts vers des unités de compte et ceux en direction des fonds en euros « a même été très légèrement favorable aux contrats en unités de compte au dernier trimestre 2013 », rappelle l’ACPR dans son étude. Des choix qui s’expliquent avant tout par les bonnes performances de la Bourse, le CAC 40 ayant engrangé 17,99% en 2013.

 

Sur l’actualité de l’assurance vie
Assurance vie : les taux supérieurs à 3% de plus en plus rares
Assurances vie non réclamées : les réclamations en hausse en 2013