Les SCPI Fiducial dépassent les 5% de rendement en 2015


Les SCPI de commerces et de bureaux gérées par Fiducial ont enregistré des performances supérieures à la moyenne du marché en 2015. Elles s'affichent cependant globalement en recul par rapport à 2014. Les quatre véhicules dédiés à l'immobilier de bureau devraient fusionner en 2016.

Rendement 2015 supérieur à 5% pour les SCPI de commerces et de bureaux Fiducial

Investir dans les SCPI gérées par Fiducial s’est avéré être un pari gagnant en 2015. Les différentes sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) de cette société de gestion affichent en effet de meilleurs rendements que la moyenne du marché, évaluée à 4,85% par la plateforme spécialisée meilleurescpi.com. Plus précisément, chaque véhicule de Fiducial, qu’il soit dédié aux locaux commerciaux ou aux bureaux, a dépassé les performances moyennes de son secteur (4,89 et 4,80% respectivement), avec des taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) systématiquement supérieurs à 5%.

Ficommerce en léger retrait

Parmi les SCPI investies prioritairement dans les commerces, la plus importante d’entre elles présente le plus faible rendement. Ficommerce, une des plus grosses SCPI à capital variable du marché, a ainsi enregistré un TDVM de 5,04%, en retrait par rapport à 2014 (5,18%) ainsi que 2012 et 2013 (plus de 5,20%). Son taux de rendement interne (TRI)* sur 10 ans se fixe pour sa part à 8,13%. La SCPI, dont le patrimoine de 310 immeubles représente 542 millions d’euros d’actifs sous gestion, a également distribué un dividende de 11,50 euros par part à ses souscripteurs, en baisse de 30 centimes par rapport aux deux années précédentes. Enfin, le taux d’occupation financier (TOF) de Ficommerce se fixe fin 2015 à 90,61%, soit un meilleur remplissage qu’au premier trimestre 2015.

Malgré une chute significative de sa performance l’an passé, BTP Immobilier affiche tout de même un TDVM de 5,13% (6,73% en 2014), supérieur à ceux obtenus en 2012 et 2013. Le TRI 10 ans atteint quant à lui 10,26%. Cette SCPI à capital variable, qui a la particularité de ne pas être en augmentation de capital « permanente », a également versé un dividende moindre en 2015, à 19,30 euros par part, contre 25,30 euros en 2014 (19,10 euros en 2013). En revanche, le TOF de cette petite SCPI (38 immeubles, 66 millions d’euros sous gestion) s’est amélioré sur le dernier trimestre, à 91,26%.

Contrairement aux deux autres SCPI de commerce de Fiducial, Buroboutic, investie majoritairement dans des murs de boutique, a vu son rendement croître de 4,89% en 2014 à 5,31% en 2015. Son TDVM revient ainsi à un niveau comparable à ceux observés en 2012 (5,40%) et 2013 (5,22%). A l’inverse, les revenus distribués aux souscripteurs ont continué à reculer : après 15,12 euros en 2013 et 14,04 euros en 2014, ils se sont limités à 13,62 euros par part l’année dernière. Cette SCPI à capital fixe (220 immeubles, 299 millions d’euros sous gestion) affiche par ailleurs un TRI 10 ans de 10,33% et un remplissage stable à 91,20%.

Reculs conséquents dans les bureaux

A noter : L’ensemble des SCPI de bureaux gérées par Fiducial sont à capital fixe.

A l’instar des véhiculés dédiés aux locaux commerciaux, trois SCPI de bureaux de Fiducial ont connu une diminution importante de leur performance. Après 6,53% en 2013 et 6,21% en 2014, le TDVM de Sélectipierre 1 est ainsi tombé à 5,42% en 2015. Autre tendance peu rassurante, le TOF a reculé de 90,19% en début d’année à 85,86% au 31 décembre. « Ce taux prend en compte la libération de l’immeuble de Thiais par le locataire Toys’R’us qui représentait 21% des loyers », précise toutefois la société de gestion dans son bulletin d’informations du quatrième trimestre 2015. Les souscripteurs pourront se satisfaire de la stabilité du dividende annuel (168 euros), dont le montant imposant est à rapporter au prix de la part (2.900 euros sur le marché secondaire au 29 février 2016). Enfin, le TRI 10 ans se fixe à 9,53%.

La baisse de rendement est moins forte pour Sélectipierre 2, qui reste cependant moins performante que sa « jumelle » avec un TDVM de 5,10% (5,80% en 2014, 5,95% en 2013). Là encore, le taux d’occupation des locaux a diminué significativement, de 95,94 à 91,21%, à cause du départ de l’ambassade de Namibie selon Fiducial. Le dividende s’est maintenu à 23,01 euros et le rendement interne sur 10 ans s’établit à 12,99%.

Croissance Immo enregistre la plus forte chute en 2015 : après 6,25% en 2013 et 6,97% en 2014, le TDVM est ainsi tombé à 5,19% « seulement ». Le dividende servi revient pour sa part au niveau observé en 2013 (18 euros), après une augmentation passagère en 2014 (21,90 euros). Le TOF est resté stable l’an passé (93,73% au 31 décembre), bien que légèrement en retrait par rapport à 2014. Sur 10 ans, Croissance Immo présente un rendement interne de 10,99%.

Seule exception à la baisse généralisée des performances, la SCPI Pierre Expansion est restée stable à 5,06%, contre 5,04% en 2014 et 5,02% en 2013. Les revenus distribués aux porteurs de parts ne changent pas par rapport aux deux dernières années (11,04 euros). Le taux d’occupation s’est légèrement amélioré à 96,73%. Enfin, le TRI atteint 9,56% sur 10 ans.

*Les TRI 10 ans sont arrêtés à fin 2014

Vers une fusion des SCPI de bureaux en 2016

Fiducial rappelle dans ses bulletins trimestriels d’information à destination des souscripteurs qu’une fusion des quatre SCPI dédiées aux bureaux devrait s’engager en 2016. Les conseils de surveillance des différents véhicules devront en valider le principe en avril afin d’ouvrir la voie aux votes en assemblées générales extraordinaires des quatre SCPI. La fusion aurait un effet rétroactif au 1er janvier 2016 et pourrait entraîner la suspension du marché secondaire. Dans un communiqué, la société de gestion ajoute qu’elle compte également relancer la collecte sur ses SCPI de bureaux.