Les taux d’intérêt des livrets bancaires à 0,60% en novembre 2015


La rémunération moyenne des livrets ordinaires distribués par les banques est stable en novembre 2015 selon la Banque de France, affichant un gain de 0,01 point à 0,60%. Pour obtenir un rendement satisfaisant, les épargnants doivent opter pour d'autres placements.  

Les rendements des livrets bancaires restent au plancher

La chute des rendements des livrets bancaires s’est arrêtée mais les épargnants n’ont pas de quoi se réjouir pour autant. En novembre 2015, la rémunération des livrets commercialisés par les banques a légèrement augmenté pour atteindre 0,60%, en hausse de 0,01 point par rapport au mois d’octobre, selon les statistiques de la Banque de France présentées jeudi 7 janvier 2016. Ce rendement s’affichait à 0,98% un an plus tôt, à 1,19% en novembre 2013 et 1,76% à la même période en 2012, soit près de trois fois plus que le taux observé en novembre 2015.

Malgré la stabilité des taux d’intérêt observée depuis août 2015, les livrets bancaires ne soutiennent pas la comparaison avec les autres produits d’épargne. En effet, le plan épargne logement (PEL) offre un rendement net de 1,69% (2% brut) et l’assurance vie en euros devrait servir aux souscripteurs une rémunération brute moyenne de 2,25% pour 2015, selon les projections du cabinet Facts & Figures. Le Livret A, qui pourrait voir son rendement abaissé le 1er février 2016, présente toujours un taux d’intérêt net de 0,75%.

Qui plus est, le rendement des livrets bancaires doit s’entendre avec prélèvements fiscaux, c’est-à-dire l’impôt sur le revenu, et sociaux, soit la CSG-CRDS d’un taux de 15,5%. Conséquence : un foyer imposé à la tranche marginale d’imposition (TMI) de 30% ne perçoit réellement que 0,33% de taux d’intérêt, rémunération qui tombe à 0,24% pour un contribuable situé dans la TMI supérieure de 45%.