Les tensions internationales pèsent sur le CAC 40


La tension monte entre la Russie et la Turquie, nourrissant un climat d'incertitude pour les Bourses européennes. Le CAC 40 fait les frais de l'évolution géopolitique et s'affiche en repli de 1,41%, à 4.820,28 points. Si les valeurs pétrolières tirent leur épingle du jeu, celles liées au tourisme et au luxe ressortent en forte baisse.  

La Bourse de Paris dans le rouge alors que la Turquie a descendu un avion russe

 

La valeur du 24 novembre 2015 : Accor

Dans un climat d’insécurité et de tensions internationales, le titre de l’opérateur hôtelier est à la peine. La Turquie a indiqué avoir abattu aujourd’hui un avion de combat Su-24 appartenant à l’armée russe, franchissant ainsi un cap dans l’hostilité entre Ankara et Moscou. L’Otan, dont fait partie la Turquie, avait déjà mis en garde la Russie début octobre contre ses incursions aériennes.

Le cours de l’action chute de 4,86%, à 38,60 euros et Accor termine lanterne rouge du CAC 40. Les valeurs du luxe, très dépendantes du tourisme, reculent également. LVMH plonge ainsi de 4,29% pour finir avant-dernier de l’indice et Kering abandonne 3,01%.

Numericable – SFR : la holding de Drahi cède 7,5% du capital d’Altice

Dans le sillage de sa maison-mère Altice, le câblo-opérateur lâche 7,80%, à 37,97 euros, et prend la dernière place de l’indice SBF 120. Ce repli fait suite à la décision de Next, la holding personnelle de l’homme d’affaires Patrick Drahi, de céder 81,2 millions d’actions Altice. Cette vente représente 7,5% du capital de la société néerlandaise. A l’issue de l’opération, Next sera toujours l’actionnaire majoritaire du groupe de médias et de communication, avec 61,4% du capital.

Zodiac Aerospace : des résultats décevants, pénalisés par la branche « sièges »

L’équipementier aéronautique a vu son résultat opérationnel courant reculer de 44,6% pour son exercice 2014-2015, à 313,8 millions d’euros. Le bénéfice net part du groupe a également diminué de près de moitié, pour s’établir à 184,8 millions d’euros. Ces contreperformances résultent notamment des difficultés de la branche « sièges », qui peine à résorber ses retards de livraisons.

Les ventes de Zodiac Aerospace ont quant à elles augmenté de 18,1%, dont 2,6% en organique. Elles atteignent ainsi 4,93 milliards d’euros. La valeur plonge de 7,70%, à 21,65 euros, et finit avant-dernière du SBF 120.

Vallourec : la direction confiante en l’avenir

Dans un entretien publié dans Le Figaro, le président du directoire de la société parapétrolière, Philippe Crouzet, s’est montré confiant dans l’avenir en dépit de la faiblesse des cours du pétrole. « Le bas niveau d’activité actuel ne va pas durer éternellement. En 2016, les dépenses d’exploration-production devraient certes à nouveau baisser, mais moins fort, de 6% à 8% selon nos estimations », a-t-il notamment déclaré.

Philippe Crouzet a également annoncé un contrat-cadre d’une durée de cinq ans avec la major Total. Le titre du fabricant de tubes en acier s’adjuge 0,99%, à 9,49 euros, et figure parmi les rares valeurs en progression au sein du SBF 120.

GFI Informatique : projet de reprise par un groupe qatari

L’entreprise de services numériques a annoncé que ses actionnaires Apax Partners et Boussard & Gavaudan avaient signé un accord en vue de la cession au groupe qatari Mannai Corporation de 51% du capital et des droits de vote, au prix de 8,50 euros par action. Ce montant représente une prime de 31,6% par rapport au cours de clôture à l’issue de la séance du 20 novembre 2015.

L’opération valorise ainsi GFI Informatique à environ 561 millions d’euros. Après l’interruption de sa cotation hier, la société voit son titre décoller de 28,95% aujourd’hui, à 8,33 euros.