Livret A : baisse du taux au 1er août 2014 selon Noyer


La rémunération du Livret A devrait diminuer le 1er août 2014 selon le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer. Le niveau de l'inflation, très faible, pourrait ainsi pousser le taux du livret d'épargne vers un nouveau plancher historique.  

Taux du Livret A

Pas de coup de pouce pour la rémunération du Livret A. « Le taux du Livret A devrait baisser un peu », a expliqué le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer sur BFMTV mercredi 11 juin 2014.

Alors qu’il doit adresser au ministre de l’Economie une recommandation à la mi-juillet sur le taux d’intérêt du Livret A effectif au 1er août 2014, le haut fonctionnaire n’a pas fait mystère du sort qu’il réserve au livret d’épargne défiscalisé. Christian Noyer s’est d’ailleurs montré particulièrement favorable à cette diminution. « Le taux du Livret A a une influence assez forte sur le coût du crédit. Si on baisse le taux du Livret A, ça aura un impact sur le nombre de logements sociaux qu’on pourra lancer concrètement », a-t-il expliqué sur le plateau de Ruth Elkrief.

Taux déjà au plancher

Les propos du gouverneur de la Banque de France font ainsi écho à la réaction du Premier ministre Manuel Valls sur RTL le 26 mai dernier. Interrogé sur une éventuelle baisse de la rémunération du Livret A, le chef du gouvernement avait laissé planer le doute en se montrant plutôt évasif : « Je ne commente pas les rumeurs. »

Principal espoir pour les épargnants : une remontée de l’inflation qui sert de base à la revalorisation du taux du Livret A, après majoration d’un quart de point. Mais l’indice des prix à la consommation publié le 12 juin par l’Insee pour le mois de mai, montrant une inflation stabilisée 0,6% hors tabac sur un an, n’est guère rassurant. En appliquant strictement la formule de calcul du Livret A fixée au règlement n°86-13 du Comité de la réglementation bancaire et financière (CRBF) du 14 mai 1986, ce nouveau taux pourrait ainsi tomber à 0,75% (0,6% + 0,25% = 0,85% arrondi à 0,75%). Si, comme en août 2013 et en février 2014, le gouvernement venait à donner un coup de pouce à la rémunération du Livret A, ce dernier devrait tout de même descendre « un peu », à 1%.

« Je tiens à conserver le pouvoir d’achat de l’épargne des Français », a pour sa part soutenu le ministre des Finances et des Comptes publics Michel Sapin, invité à réagir aux propos de Christian Noyer sur RMC BFMTV le 12 juin. Sans pour autant nier l’éventualité d’une diminution du taux d’intérêt à l’été.

Quoi qu’il en soit, un nouveau coup de rabot sur le taux du Livret A lui ferait toucher un nouveau point bas. A 1,25% depuis le 1er août 2013, il constitue déjà un plancher historique.

 

Sur l’actualité du Livret A
Pas de relèvement du plafond d’ici 2017 ?