Livret A : la région parisienne championne de la multi-détention


Les Franciliens pourraient être les principales victimes de la prochaine baisse de la rémunération du Livret A. Alors que le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a recommandé vendredi 12 juillet 2013 une diminution du taux du livret défiscalisé à 1,25%, les statistiques de l’Observatoire de l’épargne réglementée (OER) pointent un taux de détention du Livret A de 107% en 2012 en Ile-de-France. Traduction : 107 produits d’épargne sont recensés pour 100 habitants. Une donnée étonnante puisqu’il est interdit de détenir plusieurs Livrets A.

Sur l’ensemble du territoire, le taux d’équipement des Français atteint 96%, soient 63,3 millions de Livrets A pour 65,8 millions d’habitants. Selon l’Observatoire de l’épargne réglementée, les situations de multi-détention sont « imputables pour partie à des facteurs historiques (notamment l’existence de très nombreux livrets anciens) », 15,7% des livrets ayant plus de 40 ans d’ancienneté.

La loi de modernisation de l’économie (LME) du 4 août 2008 a prévu de renforcer la lutte contre la multi-détention. Depuis le 1er janvier2013, les banques doivent ainsi vérifier qu’un épargnant souhaitant ouvrir un livret d’épargne réglementée n’en possède pas déjà un en consultant le fichier des comptes bancaires (FICOBA). Selon la Direction générale des finances publiques (DGFiP), la mise en place d’un contrôle a posteriori a déjà permis de réduire ce taux de multi-détention à moins de 6% sur les livrets ouverts depuis le 1er janvier 2009.

 

Pour aller plus loi sur le Livret A
Notre fiche sur le Livret A