Livret A, LDD : 11 milliards d’euros retirés en 2015, un record

Partagez

En 2015, les épargnants ont procédé à des retraits historiques sur leur Livret A et Livret de développement durable (LDD). Au total, ils dépassent 11 milliards d'euros, soit près de deux fois plus qu'en 2014. En cause, le taux de ces produits, à leur plus bas à 0,75%.

Le Livret A dans le rouge

 

Année noire pour le Livret A en 2015. L'an passé, les détenteurs de ce produit d'épargne défiscalisée y ont puisé 9,29 milliards d'euros, retraits qui grimpent à 11,02 milliards d'euros en y ajoutant la décollecte sur les Livrets de développement durable (LDD). Ces retraits nets ont quasiment doublé par rapport à l'année 2014, lorsqu'ils avaient atteint 6,14 milliards d'euros. « A cela s'ajoute une capitalisation annuelle des intérêts pour un montant de 3,11 milliards d'euros portant l'encours total sur les deux produits à 357,2 milliards d'euros à fin décembre 2015 », précise la Caisse des dépôts et consignations (CDC) dans un communiqué publié jeudi 21 janvier 2016.

Malgré un mois de décembre dans le vert, avec des versements nets de 660 millions d'euros, le Livret A et le LDD clôturent donc 2015 sur une décollecte historique, le précédent record datant de... 2014.

Rémunération à 0,75%

Cette contreperformance constitue tout sauf une surprise, les Français ayant retiré plus qu'ils ont déposé sur leur Livret A et leur LDD pendant huit mois consécutifs, d'avril à novembre 2015 inclus. Les raisons du désengouement des souscripteurs de produits d'épargne réglementée ne sont pas non un plus un mystère. Malgré la défiscalisation des intérêts sur ces livrets, la faiblesse de la rémunération offerte, abaissée de 1% à 0,75% le 1er août 2015, a convaincu une grande partie des Français de retirer une partie de leurs économies. Ce taux constitue en effet le plus bas historique pour le Livret A depuis sa création en 1818.

Délaissé au profit de l'assurance vie et du PEL

A l'inverse, l'assurance vie, plus rémunératrice (2,25% de rendement brut attendu en 2015), a attiré les épargnants, avec 22,9 milliards d'euros de collecte nette à fin novembre 2015. Le plan d'épargne logement (PEL) a connu un succès similaire sur la même période, avec une collecte de près de 17,8 milliards d'euros selon la Banque de France.

 

Réseaux Sociaux