Livret A, LDD, LEP, CEL, LEE : les taux fixés au JO jusqu’au 1er février 2015


Le taux du Livret A baissera bel et bien à 1% le 1er août 2014, c’est officiel. Les taux de rémunération des livrets d’épargne réglementée ont été fixés « pour la période du 1er août 2014 au 31 janvier 2015 » par voie d’arrêté ministériel, publié au Journal officiel le 31 juillet 2014.

 

Sans surprise, le taux du Livret A passe de 1,25% à 1%. Le texte ne fait qu’acter la baisse annoncée par le ministre des Finances, Michel Sapin le 10 juillet dernier. Conséquence : les autres produits d’épargne défiscalisée subissent également ce coup de rabot. L’arrêté abaisse ainsi le taux du Livret bleu du Crédit Mutuel et du Livret de développement durable (ex-Codevi) à 1%. Les détenteurs d’un Livret d’épargne populaire (LEP) voient également leur rémunération diminuer de 1,75 à 1,50%. Seuls rescapés, les Livrets d’épargne entreprise (LEE) et les comptes épargne logement (CEL) conservent leur rendement en vigueur au 1er février 2014, soit 0,75%. Sans un énième coup de pouce du gouvernement en vue de préserver le pouvoir d’achat des ménages, le taux du Livret A aurait chuté de 1,25 à 0,50%, selon la stricte application de la formule de calcul.

 

>> Tout ce qu’il faut savoir pour gérer son Livret A

 

Même si les épargnants déchantent, le taux du Livret A à 1% rapporte plus qu’à 8%. Pourquoi ? Parce qu’à l’époque, l’évolution des prix à la consommation a été plus élevée que la rémunération des produits d’épargne défiscalisés. Autrement dit, le pouvoir d’achat de l’épargne était négatif. Preuve à l’appui : en 1983, le taux du Livret A se montait à 8,10% et l’indice des prix à la consommation à 9,60%, établissant le taux de rendement réel à -1,50%.

 

Enfin, le taux du plan épargne logement (PEL), dont la formule de calcul diffère de celle du Livret A, n’est pas impacté par cette évolution. Son taux, net de prélèvements sociaux, demeure fixé à 2,11%.