Livret A, LDD, LEP, PEL, CEL : ce qui change au 1er août 2013


La rémunération du Livret A chute à 1,25% jeudi 1er août 2013. Ce nouveau taux d'intérêt s'applique également aux Livrets de développement durable (LDD) et Livrets Bleus. Excepté le plan d'épargne logement (PEL), l'ensemble des livrets d'épargne réglementée sont moins rémunérateurs.

livret, a, ldd, epargne, taux

 

Depuis le 1er août 2013, les revenus de l’épargne sont en baisse. C’est en effet à cette date que prend effet la diminution du taux d’intérêt du Livret A annoncée par le ministre de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici le 18 juillet dernier. Désormais rémunéré à 1,25% net d’impôt et de prélèvements sociaux, le Livret A offre le rendement le plus bas de son histoire, débutée en 1818.

Livrets A, Bleus et LDD : taux de 1,58% en 2013

La rémunération du chef de file des produits d’épargne réglementée entraîne dans sa chute celle des Livrets Bleus et du Livret de développement durable, le rendement des ex-Codevi tout comme celui des livrets commercialisés par le Crédit Mutuel étant égal à celui du Livret A, en vertu du règlement n°86-13 du Comité de la réglementation bancaire et financière (CRBF). Les détenteurs de ces livrets d’épargne réglementée, également défiscalisés, subissent donc une chute du rendement de leur épargne équivalente. Alors que jusqu’au 31 janvier 2013, le taux des Livrets A, LDD et Livrets Bleus atteignait encore 2,25%, il se fixe seulement à 1,25% six mois plus tard, en baisse de 1 point.

Traduction de l’effondrement de la rémunération du Livret A au 1er août, son rendement annuel moyen tombe à 1,58%, contre 2,25% en 2012 et 2,1% en 2011.

Perte annuelle de 77 euros sur un LEP au plafond

A l’instar des autres livrets d’épargne, le Livret d’épargne populaire (LEP) n’est pas ménagé : la rémunération du produit réservé aux personnes ne payant pas d’impôt ou lorsque ce dernier ne dépasse pas 769 euros s’affaisse à 1,75%, contre 2,25% auparavant et 2,75% six mois plus tôt. Cette rémunération est indexée à celle du Livret A, et majorée d’un demi-point.

Avec un LEP au plafond de 7.700 euros, un épargnant ne gagne désormais plus que 135 euros, contre 173 précédemment et 212 euros avec un taux de 2,75%. Ainsi, les épargnants les plus modestes perdent 77 euros d’intérêts annuels en 2013.

Taux des CEL et LEE inférieurs à l’inflation

Avec un taux revu à 0,75%, les comptes épargne logement (CEL) et les Livrets épargne entreprise (LEE) présentent les rendements les plus faibles de l’épargne réglementée. Le CEL décroche même la palme du placement le moins rémunérateur, avec une rémunération de 0,63% net de prélèvements sociaux. Ces deux produits d’épargne rapportent ainsi moins que l’inflation hors tabac, de 0,8% en juin 2013, qui sert de base au calcul du taux du Livret A.

Rémunération du PEL conservée à 2,50%

Seul rescapé de la chute généralisée des taux des produits d’épargne réglementée, le plan épargne logement (PEL) conserve sa rémunération de 2,50%, soit 2,11% net de prélèvements sociaux. Le taux de ce livret est déconnecté de celui du Livret A et ne peut selon un arrêté du 20 janvier 2011 « être inférieur à un taux plancher » de 2,50%.

Les Livrets Jeunes, dont les taux sont fixés librement par les banques mais ne doivent pas descendre sous celui du Livret A, ne subissent pas de baisse de leur rémunération au 1er août.

 

Sur les nouveaux taux de l’épargne réglementée
Les taux fixés au JO jusqu’au 31 janvier 2014
Taux du Livret A : un « coup de pouce » selon Moscovici
Livret A et Livret Bleu : historique du taux moyen annuel depuis 1970