Livret A : le nouveau taux n’est toujours pas tranché


Selon le quotidien Le Monde, le niveau du taux du Livret A au 1er août 2013 n’était toujours pas décidé lundi 15 juillet. « Cela ne devrait plus tarder, mais le point n’est pas tranché », explique une source gouvernementale interrogée par le quotidien du soir. Dans l’émission « Questions d’info » (LCP/Le Monde/AFP/France Info) du mercredi 10 juillet, le ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici avait précisé que ce choix sera communiqué « fin juillet, donc patience ».

Les nerfs des épargnants vont être mis à l’épreuve mais une chose est désormais certaine : la rémunération du livret d’épargne préféré des Français va diminuer. Selon Le Monde, Pierre Moscovici serait enclin à suivre la recommandation du gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, de mettre en place un taux de 1,25%. Une rémunération qui profiterait d’un coup de pouce puisque la formule de calcul du taux du Livret A, basée sur l’inflation, de 0,8% en juin, aboutit à une rémunération de 1%. Le chef de l’Etat, François Hollande, se positionnerait en revanche pour un taux plus élevé, de 1,50%, afin de respecter sa promesse de campagne : « Je garantirai l’épargne populaire par une rémunération du livret A supérieure à l’inflation et tenant compte de l’évolution de la croissance ».

Une rémunération qui restera quoi qu’il en soit insuffisante pour les associations de consommateurs. Serge Maître, secrétaire général de l’Association française des usagers des banques (Afub), interrogé par toutsurlesplacements.com, exhorte le gouvernement à ne pas toucher à la rémunération actuelle et demande à Pierre Moscovici de respecter les engagements de François Hollande.

 

Sur le même sujet
Voir notre micro-trottoir video