Livret A : quand le taux d’intérêt à 0,75% rapporte plus qu’à 8%


A 0,75%, le taux d'intérêt du Livret A atteint un plus bas historique. Cette rémunération est pourtant bien moins défavorable qu'il n'y paraît. Par le passé, les circonstances ont déjà été bien pires pour l'épargne des ménages. Explications.  

Le taux du Livret A à 1% est-il vraiment le pire de l'histoire ?

 

En maintenant le taux du Livret A, du Livret Bleu et du LDD à 0,75% au 1er août 2016, le ministre des Finances Michel Sapin a choisi d’aller à l’encontre de la formule de calcul, qui aurait conduit à un taux de 0,50%. On peut donc parler de coup de pouce.

Rémunération nette négative au début des années 1980

Malgré ce geste en faveur du pouvoir d’achat des ménages, jamais le taux du Livret A n’a été aussi faible. Le produit d’épargne le plus répandu en France (plus de 60 millions de détenteurs) n’a jamais rapporté si peu que depuis le 1er août 2015 : 1.000 euros de dépôts placés à 0,75% permettent de récolter seulement 7,5 euros au bout d’un an.

A première vue, ce rendement n’a rien de réjouissant pour les épargnants. Et pourtant, en dépit des apparences, le Livret A a déjà rapporté beaucoup moins qu’actuellement. Pire, sa rémunération réelle a déjà été négative. Pourquoi ? Parce que les prix à consommation ont par le passé été plus élevés que la rémunération de l’épargne réglementée. C’était par exemple le cas au début des années 1980, lorsque la hausse du coût de la vie était supérieure au taux du Livret A. Autrement dit le pouvoir d’achat de l’épargne était en recul à l’époque. Exemple en 1983 : avec un taux du Livret A de 8,10% et un indice des prix à la consommation de 9,60% en 1983, son taux de rendement réel était négatif de 1,50%.

 

Pouvoir d’achat globalement préservé depuis 2004

Les temps ont bien changé. Perdre du pouvoir d’achat avec son Livret A est désormais quasiment impossible. Dans les années 1980 et 1990, le taux du Livret A était encore fixé uniquement à la discrétion des pouvoirs publics, souvent par arrêté du ministre de l’Économie et des Finances. Maintenant, ce n’est plus tout à fait le cas. Depuis le 1er juillet 2004, il est calculé deux fois par an, les 15 janvier et juillet, en tenant compte de l’inflation. A l’origine automatique (du 1er juillet 2004 au 31 janvier 2008), la formule de calcul a été ajustée en pleine crise financière pour, entre autres, éviter une trop forte attractivité du Livret A par rapport aux placements à long terme. Résultat, le taux du Livret A ne peut théoriquement plus être inférieur à l’inflation calculée par l’Insee : la formule de calcul garantit le maintien du pouvoir d’achat des ménages en prévoyant au minimum une majoration d’un quart de point par rapport à l’indice des prix à la consommation.

Ces dispositions n’ont pas empêché une rémunération réelle – nette d’inflation – du Livret A négative pendant quelques mois en 2010 et 2011. Entre deux revalorisations, le taux de l’épargne réglementée pouvait être inférieur à l’inflation. Par exemple, la remontée de 1,25% à 1,75% au 1er août 2010 revenait pour l’essentiel à un rattrapage de la hausse des prix. D’où un taux d’intérêt net du Livret A nul sur l’ensemble des années 2010 et 2011 (voir tableau ci-dessous). Revers de la médaille, les belles heures du Livret A sont également révolues. Au milieu des années 1990, les sommes déposées ont régulièrement rapporté plus que 2% d’intérêts annuels, déduction faite de l’inflation. Des circonstances qui ne risquent pas de se reproduire avant longtemps, ne serait-ce qu’en raison d’un contexte de taux durablement bas. A 0,65% net d’inflation anticipé cette année (prévision Toutsurmesfinances.com), le taux du Livret A reste l’un des plus bas des 30 dernières années.

Taux annuel du Livret A depuis 1983,
de la meilleure à la pire année (en %)
 Année   Taux nominal   Inflation   Taux net d’inflation 
1994 4,50 1,70 2,8
1995 4,50 1,80 2,7
1998 3,20 0,60 2,6
1993 4,50 2,10 2,4
1997 3,50 1,20 2,3
1986 5,00 2,70 2,3
1999 2,70 0,50 2,2
1992 4,50 2,40 2,1
2009 1,90 0,10 1,8
1988 4,50 2,70 1,8
1996 3,70 2,00 1,7
2007 2,90 1,50 1,4
2001 3,00 1,60 1,4
1987 4,50 3,10 1,4
1991 4,50 3,20 1,3
2002 3,00 1,90 1,1
1990 4,50 3,40 1,1
2008 3,70 2,80 0,9
 2015 0,90 0,00 0,9
2013 1,60 0,70 0,9
2000 2,60 1,70 0,9
1989 4,50 3,60 0,9
2006 2,40 1,60 0,8
 prévision 2016 0,75 0,10 0,65
 2014  1,15 0,50 0,65
2003 2,70 2,10 0,6
1985 6,30 5,80 0,5
2005 2,10 1,80 0,3
2012 2,25 2,00 0,25
2004 2,30 2,10 0,2
2011 2,10 2,10 0
2010 1,50 1,50 0
1984 7,10 7,40 -0,3
1983 8,10 9,60 -1,5
Taux annuel du Livret A avant et après déduction de l’inflation, sources Insee, Banque de France, calculs Toutsurmesfinances.com

 

A lire au sujet du taux du Livret A
– Interview de Philippe Crevel (Cercle de l’épargne) : « Le Livret A rapporte de l’argent, ce qui n’a pas toujours été le cas »