Livrets d’épargne réglementée : taux et plafonds au 1er février 2014


Le gouvernement a décidé, contre l'avis de la Banque de France, de maintenir le taux du Livret A à 1,25% au 1er février 2014. Par ricochet, ce choix entraîne une stabilisation généralisée du rendement de l'épargne réglementée. Les plafonds de versements restent inchangés.

Livret A

Pas de mauvaise surprise pour les épargnants. Le gouvernement a opté pour un nouveau coup de pouce au taux du Livret A au 1er février 2014 en le conservant à 1,25%. La formule de calcul, basée sur l’inflation de décembre 2013 (0,6% hors tabac) augmentée d’un quart de point (0,25%) avec un arrondi au quart de point le plus proche, donnait pourtant un taux de 0,75%. Une telle chute du taux aurait entraîné un manque à gagner maximal de 115 euros pour un livret rempli au plafond de 22.950 euros.

La Banque de France avait quant à elle recommandé un taux de 1%. Mais le ministre de l’Economie Pierre Moscovici a refusé de faire descendre le taux du Livret A à un nouveau point bas historique, alors que le taux de 1,25% constitue déjà un record. D’où le maintien de la rémunération du livret d’épargne préféré des Français.

Rendements des Livrets Bleus, LDD, LEP et CEL inchangés

En conséquence, de nombreux produits d’épargne réglementée conservent également le même taux d’intérêt que celui fixé depuis le 1er août 2013. Pour les Livrets Bleus, jumeau du Livret A proposé par le Crédit Mutuel, et les Livrets de développement durable (LDD), aucune surprise : leur taux est en effet directement lié à celui du Livret A et reste donc à 1,25%. Il en va de même pour les plafonds de versements : ceux-ci ont été maintenus depuis la décision de François Hollande de doubler le plafond du LDD à 12.000 euros et de relever celui du Livret A et du Livret Bleu de 50% à 22.950 euros.

Le Livret d’épargne populaire (LEP) conserve pour sa part sa rémunération nette à 1,75%. Le taux de ce produit crée en 1983 et dont les conditions d’accès ont changé en 2014 est calculé sur la base du rendement du Livret A augmenté de 0,5 point. Son plafond de dépôts demeure en revanche fixé à 7.700 euros.

Enfin, le compte épargne logement (CEL) reste toujours aussi peu attractif. Même si son taux ne change pas, celui représente les deux tiers de la rémunération du Livret A arrondi au quart de point le plus proche, soit 0,75%. Mais le CEL est soumis aux prélèvements sociaux à 15,5% et son rendement net est donc de 0,63%. Son plafond est égal à 15.300 euros.

Le PEL reste à 2,11% net

Les épargnants à la recherche d’un meilleur rendement pour leurs placements sécurisés devraient continuer à s’intéresser au plan d’épargne logement (PEL) en 2014, plafonné à 61.200 euros de versements. Son taux se situe en effet à 2,50% brut, soit 2,11% net de prélèvements sociaux. Dans tous les cas, la rémunération du PEL ne peut pas descendre plus bas, en vertu d’un taux plancher qui ne peut être inférieur à 2,50% brut.