Loi Macron : Bourses régionales, le retour ?


La création de Bourses dans les métropoles régionales a été engagée dans le cadre du projet de loi Macron, en cours d'examen à l'Assemblée nationale. L'objectif : rapprocher les épargnants des PME-ETI de leurs territoires et financer des projets locaux d'infrastructures.  

Bientôt de Bourses régionales dans les grandes métropoles de France

Des places boursières régionales pourraient bientôt apparaître en France. Ou plutôt réapparaître. Une proposition du député UDI Jean-Christophe Fromantin a été adoptée en ce sens dans la nuit du 16 au 17 janvier 2015, par voie d’amendement au projet de loi Macron pour la croissance et l’activité, dont la commission spéciale vient d’achever l’examen.

« Financement de proximité »

« Compte tenu en particulier de la réforme territoriale se caractérisant par une augmentation de la taille critique de nos régions, il s’agit de réintroduire des places de cotation dans les métropoles », a défendu le député-maire de Neuilly-sur-Seine. Réintroduire parce que la France comptait encore dans les années 1990 six Bourses régionales en plus de la Bourse de Paris, à Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nancy et Nantes.

 

 

Selon l’élu de centre-droit, les Bourses régionales « constituent des véhicules tout à fait intéressants pour financer des PME, des start-up, pour financer aussi des projets d’infrastructures de collectivités locales », sachant que l’abondante épargne des Français « échappe au financement de proximité ». Les investisseurs pourraient ainsi accéder à des opérations en actions (titres de capital), en obligations (titres de dette), « pour le compte d’entreprises comme pour le compte de collectivités ». Ces places seraient opérées dans le cadre de partenariats public-privé et placées sous la régulation de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Renaissance de la Bourse de Lyon

L’idée de créer des « boucles locales de financement » a reçu un avis favorable de Christophe Castaner (PS), rapporteur spécial de la commission, et d’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie. La création de Bourses régionales dans toutes les régions n’est cependant pas pour tout de suite. L’amendement adopté ne constitue qu’une étape préliminaire : il prévoit simplement la remise par le gouvernement au Parlement dans un délai de trois mois suivant la publication de la loi au Journal Officiel d’un rapport « sur la création de plateformes de cotations régionales ou Bourses régionales dans chaque métropole régionale afin de fournir un outil de circuits courts de financement ».

Certains opérateurs n’ont pas attendu l’expression de cette volonté politique pour agir. La CCI (Chambre de commerce et d’industrie) de Lyon a lancé mi-2013 Place d’Echange en partenariat avec Alternativa, opérateur boursier spécialiste des PME, qui a permis de faire renaître la Bourse de Lyon. Euroglass, fabricant français de surfaceuses de patinoires implanté près de Chambéry a ainsi pu lever plusieurs centaines de milliers d’euros pour financer sa croissance à l’international. Cette initiative lyonnaise n’est pas inconnue des pouvoirs publics. Philippe Valentin, président de Place d’Échange, a présenté cette nouvelle Bourse régionale lors des Assises du financement et de l’investissement à l’Elysée le 15 septembre 2014 en présence… d’Emmanuel Macron.