Maitrisez les produits de Bourse en 5 leçons


En dehors des actions et des obligations d'entreprises, les investisseurs peuvent miser en Bourse par l'intermédiaire de multiples produits de Bourse réglementés. Leverage, Short, Turbos, Bonus, Trackers ou ETF : voici quelques trucs et astuces pour investir sans prendre de risques.

bourse, trader

 

A première vue, la jungle des produits de Bourse existants peut faire peur aux investisseurs novices. Trois grandes familles coexistent, rassemblant chacune plusieurs types d’instruments financiers aux noms parfois exotiques. Les produits de rendement (Bonus, Discount, etc.) sont ceux dont le comportement se rapproche le plus de celui d’une action classique. Les produits à effets de leviers d’abord (Options, Short, Turbos, Warrants, etc.) sont les plus risqués. Leur fonction consiste en effet à amplifier les variations d’un indice sous-jacent. Gains et pertes peuvent donc dépasser le montant du capital initialement investi. A l’inverse, les produits d’indexation ou trackers (ETF, Certificat 100%, etc.) répliquent l’évolution d’un panel ou d’un indice comme le CAC 40 par exemple. Cette diversification leur permet donc d’atténuer les pertes. Pour tous ces produits complexes, quelques règles simples suffisent à éviter les mauvaises surprises.

1. Bâtir un scenario d’investissement

Variété du sous-jacent, de l’horizon d’investissement ou de l’effet de levier, les possibilités offertes par ces produits aux boursicoteurs sont nombreuses. Le choix du produit adéquat doit donc être guidé par un scénario d’investissement, c’est-à-dire une conviction claire de l’évolution du marché ou de certains actifs. Tous les gestionnaire construisent de telles hypothèses afin d’établir leur stratégie d’investissement, alors pourquoi pas vous ? Si vous souhaitez parier sur le rebond du FTSE MIB , l’équivalent du CAC 40 en Italie, certains Turbos le permettent par exemple.

Votre scenario devra également prendre en compte le niveau de risque que vous êtes prêt à accepter. Les produits à effet de levier en comportent beaucoup, contrairement aux produits d’indexation qui permettent de les lisser. De manière générale, gardez toujours à l’esprit que « le risque pris ira de pair avec la performance éventuelle du produit », rappelle-t-on à la Commerzbank.

2. Connaître les subtilités de chaque produit de Bourse

Cela nécessite une bonne compréhension de ces produits. Un conseil très simple : n’investissez jamais sur un produit que vous ne comprenez pas. Certains d’entre eux nécessitent en effet de solides compétences financières. « Sur les Warrants par exemple, produit de Bourse le plus ardu, l’élasticité déterminera la vitesse d’évolution du produit mais d’autres indicateurs techniques comme le Thêta indiqueront comment le produit évoluera au fil du temps », explique la Commerzbank. Plus classiquement, les Turbos disposent souvent d’un seuil de désactivation ou barrière qu’il est important de bien maîtriser.

3. Surveiller ses positions

Un bon suivi de ses valeurs commence par une anticipation des paramètres susceptibles de les faire évoluer. Cela nécessite de contrôler régulier des sous-jacents concernés. D’autant que certains produits de Bourse, et notamment les produits à effet de levier, peuvent voir leur prix évoluer très rapidement. « Pour connaitre avec exactitude le prix du produit il convient parfois de prendre connaissance de l’état du carnet d’ordres ou de la fourchette de prix », conseille ainsi la Commerzbank. Ne vous arrêtez donc pas au dernier prix de transaction, parfois indiqué sur les sites de courtage, car celui-ci peut être déjà dépassé.

4. Diversifier ses actifs

La diversification est une règle d’or en investissement financier. L’extrême variété des produits de Bourse permet de mettre en place de nombreuses stratégies différentes et représente « un outil de diversification de portefeuille facilement accessible », insiste la Commerzbank. Malgré tout, les produits de Bourse demeurent risqués. « Il est donc primordial de n’allouer qu’une partie raisonnable de son épargne à ce type d’investissement en gardant à l’esprit qu’une perte potentielle doit pouvoir être assumée », conseille la banque germanique. L’immobilier, l’assurance-vie ou l’épargne bancaire peuvent ainsi venir compléter ces placements risqués en apportant de la sécurité.

5. Ne pas être trop gourmand

Vous avez bâti votre scenario d’investissement en adéquation avec les spécificités du produit choisi, et, comme prévu, vos hypothèses se concrétisent ! Dans ce cas, respectez l’objectif que vous vous étiez fixé au départ et sachez « prendre vos gains » au moment attendu. Dans le cas contraire, « si votre anticipation de mouvement n’a pas lieu, il est préférable de ‘déboucler sa position’, c’est-à-dire revendre son produit et concrétiser une moins-value plutôt que de voir la totalité de son investissement disparaitre en attendant un hypothétique rebond », recommande prudemment la Commerzbank.