Multihabitation 7, une nouvelle SCPI Duflot lancée par La Française REM


Après Ciloger Habitat 4, une seconde SCPI éligible à l'incitation fiscale Duflot ouvre son capital. Dénommé Multihabitation 7, ce fonds d'épargne immobilière géré par La Française REM est accessible dès 1.500 euros la part.

scpi, multihabitation 7

La Française REM, société de gestion de fonds immobilier du groupe La Française AM, vient de lancer Multihabitation 7, deuxième SCPI fiscale de type « loi Duflot » du marché après Ciloger Habitat 4 commercialisée depuis mi-juillet 2013 par les Caisses d’Epargne. Cette société civile de placement immobilier (SCPI) est éligible au dispositif de défiscalisation immobilière Duflot : Multihabitation 7 va investir dans des logements neufs ou restructurés soumis à plafonnement des loyers et des ressources des locataires dans des zones dites « tendues » sur le marché locatif. Le patrimoine de la SCPI sera ainsi investi en région parisienne et dans les grandes agglomérations françaises.

 

Durée de détention d’au moins 14 ans

En contrepartie de son investissement et de son engagement de conservation des parts à long terme (9 années à compter de la location du dernier logement acquis par la SCPI), le souscripteur bénéficiera d’une réduction d’impôt sur le revenu de 18%, calculée sur 95% du montant investi. L’avantage fiscal se montera donc à 51.300 euros sur 9 ans maximum en cas de souscription au plafond de 300.000 euros, soit une réduction d’impôt annuelle maximum de 5.700 euros.

 

Dans le cadre d’une SCPI, la durée de détention des parts est plus longue qu’un investissement direct : le souscripteur doit s’engager à conserver ses parts sur une période estimée à 14 ans, sachant « qu’en présence d’un marché secondaire très restreint, le souscripteur ne peut espérer récupérer la totalité de ses fonds qu’à partir de la dissolution de la société, soit dans un délai estimé à 16 ans au total, compte tenu de la période inhérente à la vente du patrimoine », précise-t-on à La Française REM.

 

1500 euros par part

Ouverte discrètement le 5 août 2013, la période de souscription court jusqu’au 30 juin 2014. L’augmentation de capital se monte à 18,5 millions d’euros : 12.308 parts sont à souscrire au prix unitaire de 1500 euros. En cas de souscription intégrale, la société de gestion aura la possibilité de majorer le montant de l’augmentation de capital jusqu’à 30% de son montant initial.

 

D’après le calendrier prévisionnel communiqué par La Française REM, l’associé de la SCPI devrait percevoir ses premiers revenus au second semestre 2015, au titre du premier semestre 2015. Il s’agira dans un premier temps de revenus financiers issus des fonds en attente d’investissement lors de la période d’acquisition et de livraison du patrimoine. Celle-ci doit s’étaler jusqu’en 2017. Ensuite, de 2018 à 2027, l’assemblée générale doit décider chaque année la distribution de revenus fonciers. La dissolution de la SCPI est attendue à l’horizon 2029.