Niches fiscales et sociales : coup de rabot en vue pour l’assurance vie


Le premier ministre Francois Fillon a souligné certaines « anomalies » dans la fiscalité de certains produits.

L’assurance vie et ses 1300 milliards d’euros d’encours épargnés par les Français est dans le collimateur du gouvernement. Dernière déclaration en date, celle de François Fillon sur les ondes de France Inter.

En quête de nouvelles recettes pour combler les déficits publics, le premier ministre a annoncé qu’il y aura « un certain nombre de mesures sur l’assurance [vie] parce qu’il y a un certain nombre d’anomalies, notamment des différences de fiscalité suivant les produits », a-t-il relevé.

Selon les Echos, la piste d’un prélèvement de CSG et de CRDS sur la poche securisée à capital garanti (en euros) des contrats d’assurance vie multisupports est l’une des pistes à l’étude. Recette à la clé : 1 milliard d’euros d’après le quotidien économique.