Nokia chute à la dernière place du CAC 40


Le CAC 40 stagne dans le tourbillon des publications financières, avec des résultats trimestriels plus ou moins convaincants selon les entreprises. L'indice phare de la Bourse de Paris lâche seulement 0,02%, à 4.533,57 points. L'action Nokia finit en queue de peloton.

La Bourse de Paris stagne dans le flot des publications financières

La valeur du 27 octobre 2016 : Nokia

L’entreprise de télécommunications a vu son bénéfice avant intérêts et impôts reculer de 18% au troisième trimestre 2016, à 556 millions d’euros. Son chiffre d’affaires s’inscrit également en baisse de 7%, à 5,95 milliards d’euros. La société finlandaise, cotée à la Bourse de Paris depuis le rachat d’Alcatel-Lucent, a notamment subi le recul de 12% des ventes de sa division « Réseaux ». Cette dernière devrait de nouveau s’inscrire en repli au quatrième trimestre.

Le cours de l’action plonge de 7,48%, à 4,33 euros, et Nokia termine lanterne rouge du CAC 40.

Technip relève ses objectifs annuels

La société parapétrolière a revu ses objectifs à la hausse et anticipe désormais un chiffre d’affaires ajusté supérieur à 5 milliards d’euros pour sa division « subsea » (équipements sous-marins), contre une fourchette de 4,7 à 5 milliards d’euros auparavant. Au troisième trimestre, ses revenus sont ressortis stables à taux de change constants, à 2,92 milliards d’euros. Le bénéfice net part du groupe a progressé de 12,4%, à 184,3 millions d’euros. Le titre bondit de 2,21%, à 60,50 euros, et prend la tête du CAC 40.

Schneider Electric voit ses revenus diminuer

Le spécialiste des équipements et services électriques a fait part de revenus en repli de 8% au troisième trimestre, dont 1,7% en organique, à 6,06 milliards d’euros. Le groupe a pâti de la faiblesse de l’activité au Moyen-Orient et dans le secteur pétrolier et gazier. La direction confirme tabler sur un chiffre d’affaires quasi-stable sur l’ensemble de l’année. La valeur chute de 3%, à 60,21 euros, et finit avant-dernière du CAC 40.

STMicroelectronics profite de l’essor des objets connectés et des smartphones

Le fabricant de semi-conducteurs prévoit une amélioration de sa rentabilité en 2016, après avoir observé une accélération de ses ventes au troisième trimestre, en progression de 1,9% sur un an pour s’élever à près de 1,8 milliard d’euros. L’entreprise franco-italienne profite de la forte demande dans les objets connectés et les smartphones. Le titre décolle de 10,52%, à 7,98 euros, et caracole en tête de l’indice SBF 120.

Scor affiche des résultats financiers en repli

Les primes brutes émises par le réassureur ont diminué de 0,6% au troisième trimestre, à 3,48 milliards d’euros. Le résultat net a baissé de 1,2%, pour reculer de 11% au total sur les neuf premiers mois de l’année, à 438 millions d’euros. La société a subi « une plus forte sinistralité en matière de catastrophes naturelles » qu’en 2015 et un « environnement macroéconomique difficile ». Le cours de Bourse gagne 0,10%, à 29,80 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG