OPCVM européens : collecte de 13 milliards d’euros au mois de janvier 2012


Morningstar, société d'analyses de performances des fonds, indique que l'industrie européenne des fonds a engrangé 13 milliards d'euros de nouveaux actifs en janvier 2012, qualifiant ce premier mois de « départ positif ».

placement, bourse,

Selon le rapport de Morningstar, les investisseurs ont privilégié les fonds obligataires pour obtenir du rendement, avec 7 milliards d’euros de collecte. Au sein de cette classe, ils se sont en particulier dirigés vers les obligations EUR Haut Rendement, les obligations d’entreprises EUR et les obligations USD Haut Rendement pour 6 milliards d’euros.

Cet engouement pour le rendement (en raison notamment de la faible rémunération des actifs sans risque) s’explique aussi par le lancement de plusieurs fonds sur la thématique comme Pictet EUR Short Term High Yield. Cette stratégie a été mise en avant par une majorité des gérants de la place pour l’année 2012, en raison du manque de visibilité sur les perspectives économiques.

Retour sur les actions

Les souscripteurs ont également réinvestis partiellement leur portefeuille dans des actifs risqués puisque les fonds actions ont enregistré leur premier mois positif depuis mai 2011, avec des afflux de plus de 3 milliards d’euros. Les investisseurs se sont tournés essentiellement vers les fonds axés sur les pays émergents globaux, qui avaient été fortement massacrés en 2011. Aberdeen Emerging Markets qui est noté « Gold » par les analystes de Morningstar a ainsi connu les souscriptions les plus importantes parmi les fonds de la catégorie marchés émergents globaux avec 600 millions d’euros d’actifs nouveaux.

« Les fonds gérés passivement ont profité d’un mois vigoureux avec 1,2 milliard d’euros de flux entrants dans les fonds indiciels. Les flux du marché monétaire ont été bénéfiques à deux des trois plus grands fonds français. Janvier aura été le mois le plus faste pour BNP Paribas depuis mars 2010 et pour Amundi depuis mai 2011 », a précisé Morningstar.