OPCVM : l’UFF lance le fonds obligataire à échéance UFF Obli context août 2015


L'Union Financière de France (UFF), banque conseil en gestion de patrimoine, lance un fonds à échéance, appelé UFF Obli Context août 2015. Cet OPCVM obligataire vise à saisir les opportunités du marché du crédit dans le monde entier.

placement, bourse, opcvm

La stratégie adoptée par le fonds, d’une durée de vie fixée à l’avance (échéance fin août 2015), consiste à construire un portefeuille d’obligations d’entreprises et d’obligations convertibles internationales notées en moyenne « Investment grade » (obligation de bonne qualité). A noter que les obligations convertibles choisies sont peu sensibles à la baisse des actions.

Objectif de rendement supérieur à 5%

Le souscripteur connaît à l’avance le rendement moyen attendu du portefeuille, sous réserve qu’aucune des entreprises dont les titres ont été sélectionnés ne fasse effectivement défaut. L’UFF s’est fixé comme objectif non contractuel un rendement brut annualisé supérieur à 5%.

« Afin de limiter au maximum le risque de défaut d’une société, qui est le seul véritable risque du fonds, l’équipe de gestion s’emploie à sélectionner rigoureusement les valeurs et à diversifier le portefeuille, que ce soit en nombre de lignes, de pays (Europe, Etats-Unis, Asie) et de secteurs » précise l’UFF dans un communiqué.

La gestion financière de ce fonds a été confiée à Acropole Asset Management, spécialiste de la gestion des obligations privées et convertibles. L’UFF a déjà lancé quatre fonds de ce type pour une collecte totale supérieure à 260 millions d’euros.

Le fonds commun de placements (FCP) UFF Obli Context août 2015, éligible au comptes-titres, est disponible sous trois parts différentes. Cependant, le montant minimum de souscription pour la part P et V est respectivement de 100.000 et 300.000 euros alors que la part C est accessible sans condition. Des frais de gestion fixes différenciés par classe de part sont appliqués : 1.60% au titre des parts C, 1.20% au titre des parts P et 0.80% au titre des parts V. Des frais de gestion variables liés à la performance, prélevés uniquement si au final le fonds a enregistré une performance totale supérieure à celle d’une obligation émise par l’Etat français d’échéance avril 2015. Ces frais correspondraient à 20% du rendement excédentaire.