OPCVM : quels pays peuvent rembourser leurs dettes selon le fonds Pictet Global Bonds Fundamental ?


Pictet Asset Management, la société de gestion d'actifs de la banque privée suisse Pictet & Cie, lance le fonds Pictet‐Global Bonds (terme anglais pour obligations) Fundamental. Le fonds a pour vocation d'investir sur les dettes d'Etats du monde entier. Il s'appuie sur un schéma fondamental pour déterminer la capacité et la volonté de l'Etat émetteur à honorer le remboursement de sa dette.

placement, bourse, opcvm

Le lancement du fonds est très opportuniste du fait de la crise de la dette européenne (Grèce) mais aussi de la remise en cause actuelle du taux sans risque conféré auparavant aux emprunts d’Etat.

L’approche fondamentale du fonds

Qu’est-ce que l’approche fondamentale ? Les gérants du fonds vont en effet tenir compte de la relation entre le niveau de la dette souveraine et la santé économique d’un pays. « Les facteurs fondamentaux (croissance, emploi, économie, inflation, NDLR) contribuent à identifier la capacité et la volonté de remboursement de l’emprunteur », explique Pictet dans un communiqué. Pour évaluer cette capacité, les gérants analysent précisément trois données principales : la population qui indique le potentiel d’un pays à générer des recettes, les ressources naturelles dont bénéficient un pays et pour finir le PIB (produit intérieur brut) permettant de mesurer le capital d’un pays.

Le fonds ne fait pas le différence entre les emprunts souverains des pays développés et ceux des pays émergents. Il vise à procurer aux investisseurs obligataires un rendement plus élevé tout en réduisant leur exposition au risque. « Les indices traditionnels, utilisant la capitalisation boursière comme facteur de pondération, présentent en effet plusieurs défauts intrinsèques. Ils incitent notamment les investisseurs à acheter les obligations émises par les Etats qui empruntent le plus sur les marchés financiers, sans tenir compte de leur capacité à assumer à long terme le poids de leur dette », considère Pictet AM à propos du risque.

Le Canada, la Colombie, le Mexique et le Japon peuvent rembourser leurs dettes

Les premières lignes obligataires du fonds à la fin du mois de février 2012 sont les suivantes : 4.25% Canada juillet 2018 (6.29% de l’actif net), 7.75% Mexique août 2017 (5.86%), 4% TNote Usa août 18 (5.63%), 3.75% Allemagne août 19 (5.10%), 1.3% Japon août 2018 (4.58%), 1.70% Japon juin 2016 (4.34%), 4.625% TNote Usa juin 2016 (3.69%), 5.25% Australie mai 2019 (3.53%), 1.75% Royaume-Uni Treasury novembre 2017 (3.35%) et 7.75% Colombie septembre 21 (3.32%).

Le fonds (Code ISIN : LU0725946148), dont le lancement a eu lieu le 31 janvier dernier au Luxembourg, est également autorisé à la vente dans les pays suivants: Allemagne, Autriche, Finlande, France, Liechtenstein, Pays‐Bas, Portugal, Royaume‐Uni, Singapour et Suède.