Options binaires, Forex : l’AMF met les épargnants en garde


Comme assez régulièrement, l'Autorité des marchés financiers invite les épargnants à se méfier davantage des plateformes proposant d'investir sur le marché des changes. Un grand nombre d'entre elles usurpent illégalement l'identité de sociétés agréées.

Options binaires, Forex : gare à l'arnaque !

Gare aux arnaques sur Internet ! Dans un communiqué envoyé à la presse le 3 mars 2016, l’Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde les épargnants qui envisagent se risquer à investir sur des plateformes d’options binaires. « De nombreux acteurs opèrent en France sans aucune autorisation et/ou en affichant de fausses informations », avertit l’AMF.

Plus précisément, plusieurs sociétés agréées notamment auprès du FCA (le régulateur britannique) voient leur nom, leur logo et d’autres informations officielles détournés par des sites internet non autorisés de trading d’options binaires.

Ces opérations frauduleuses « visant à tromper les internautes en créant une apparence de légalité sont difficilement détectables », prévient le gendarme de la Bourse. « L’AMF tient donc à rappeler que le trading sur ce marché ou avec des instruments très spéculatifs n’est pas adapté aux investisseurs particuliers qui s’exposent à des risques multiples ».

Trading perdant pour 9 investisseurs sur 10

Dans une étude publiée en octobre 2014, l’AMF mettait en lumière le danger de jouer son argent sur le marché des changes. Entre 2009 et 2012, 89% des investisseurs passés par des plateformes agréées de Forex ont essuyé une perte.

Et l’Autorité des marchés financiers de rappeler qu’en cas de litiges, « les recours sont difficiles, voire impossibles ».

A lire aussi :
L’AMF met en garde contre « le copy-trading »
L’AMF vante les bienfaits de la Bourse