PEL : pourquoi Christine Lagarde a-t-elle lancé une réforme ?


Redonner une « nouvelle jeunesse » au plan épargne logement (PEL) « pour accompagner les consommateurs dans la préparation d'un achat immobilier ».

Tel est l’objectif affiché par la ministre de l’économie Christine Lagarde qui a décidé de moderniser et de renforcer l’attractivité du PEL dans le cadre de la réforme qui vient d’être adoptée.

Car le PEL « est aujourd’hui en perte de vitesse avec un encours de 220 milliards d’euros en 2005 contre 180 milliards actuellement », constate-t-on au ministère de l’économie. Or le PEL est un moyen de se constituer un « apport personnel » qui est demandé par les banques pour acquérir un logement.

L’épargne du PEL est aussi une manne pour les banques qui sert à financer les crédits immobiliers. L’encours des PEL représente ainsi près du quart (23%) des crédits immobiliers.