Peu d'appétence pour un Livret A « senior »

Partagez

 

La création d'un Livret A conçu pour les personnes de plus de 60 ans ne semble guère intéresser les Français, y compris ceux disposant de revenus confortables. D'après une étude présentée le 5 juin 2014 par l'institut Think et la convention annuelle des professionnels du patrimoine Patrimonia, réalisée auprès de 243 personnes dont le patrimoine (hors immobilier) dépasse 100.000 euros, à peine plus d'un sondé sur deux (54%) serait prêt à souscrire un tel produit. Le pourcentage monte, toutefois, à 62% chez les retraités et à 63% chez les 50-64 ans.


Un rapport publié le 5 décembre 2013 par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP), qui a remplacé le Conseil d'analyse stratégique (CAS) préconisait la création d'un « Livret Argenté », dont 80% de l'épargne serait bloquée (sauf en cas de décès du conjoint, dépendance de l'épargnant, déménagement, transformation de l'habitat, mariage ou chômage des enfants) pour offrir de meilleurs rendements et qui permettrait l'obtention de prêts préférentiels pour l'acquisition ou l'adaptation à la perte d'autonomie de la résidence principale. Ce nouveau placement pourrait être une « transformation optionnelle des Livrets A à partir de 60 ans », propose le CGSP.


Visiblement, un tel « Livret Senior » (ou « Livret Silver ») remporterait peu de succès. Il est vrai qu'il risque d'être associé dans l'esprit des Français au Livret A dont le rendement actuel s'élève à seulement 1,25% et pourrait même être abaissé à 1% au 1er août prochain.

 

A lire également :

Regain d'intérêt pour les livrets imposables au 1er trimestre 2014

 


 

Réseaux Sociaux