Placements financiers : « la vigilance s’impose » selon Société Générale Gestion


Depuis le début de l'année, une euphorie règne sur les marchés. L'indice CAC 40 affiche un gain de plus de 13,2% à la clôture du 20 mars 2012 après un plongeon de 17% en 2011. Le marché financier allemand (DAX), avec son économie plus robuste n'est pas en reste (+20%). Dans ce contexte, Société Générale Gestion préfère rester prudente.

placement_societe_generale

« L’embellie générale se confirme, les chiffes économiques rassurent de part et d’autre de l’Atlantique et les bourses continuent de progresser, notamment aux Etats-Unis où le S&P 500 a retrouvé ses niveaux du printemps 2008 », observe la société de gestion .

Pourquoi cette forte hausse ? Selon Société Générale Gestion, la liquidité abondante, l’absence de perspective de remontée des taux directeurs et la bonne tenue de la conjoncture mondiale continuent d’offrir « un cocktail très porteur pour les actifs risqués » en particulier à court terme. Elle estime que les investisseurs sont incités à rechercher du rendement tant à travers les actions que le crédit notamment les obligations High Yield qui « recèlent encore de la valeur ».

« Ceci dit, les arbres ne montent pas au ciel. Le sentiment des investisseurs se maintient à des niveaux probablement trop élevés. Car, en dépit de l’amélioration de la conjoncture, les perspectives macro-économiques sont plus dégradées qu’elles ne l’étaient à l’été dernier, notamment en Europe », juge Société Générale. Dans cet environnement, toute mauvaise nouvelle telle que la publication en deçà des attentes ou encore une hausse brutale du prix du baril, serait susceptible de déclencher un rapide mouvement de consolidation. En résumé, « la vigilance s’impose » pour Société Générale Gestion.