Placements financiers : les tops et les flops de 2013


Les Français ont moins déposé sur leurs produits financiers en 2013. Les flux sur les livrets ont chuté tandis que l'épargne logement, l'assurance vie ainsi que les fonds actions ont retrouvé des couleurs et l'intérêt des épargnants. Explications.  

Produits d'épargne retraite et Livret A

L’attitude des Français sur leurs placements financiers s’est inversée en 2013. Particulièrement attirés par les livrets d’épargne en 2012, ils ont préféré se positionner sur des produits jusqu’ici délaissés selon les statistiques de la Banque de France publiées le 25 avril 2014, qui pointent également une érosion des placements financiers des ménages l’an passé, en recul de 18%.

Collecte divisée par 4 pour les livrets

Alors que les livrets d’épargne avaient récupéré plus de la moitié des flux annuels sur les placements des Français en 2012, avec une collecte de 47,2 milliards d’euros sur un total de 87 milliards, ces derniers n’ont recueilli que 13,1 milliards d’euros l’an passé. En cause : la rémunération en chute constante des livrets bancaires, dans le sillage des taux d’intérêt offerts par l’épargne réglementée (Livrets A, LDD, …), abaissés le 1er août 2013.

A l’inverse, l’épargne logement a retrouvé les faveurs des épargnants puisque les dépôts cumulés sur les plans épargne logement (PEL) et les comptes épargne logement (CEL) sont passés de 0,7 milliard d’euros en 2012 à 7,7 milliards d’euros en 2013. Le PEL, à lui-seul, a collecté 9,32 milliards d’euros en 2013, aidé par une rémunération nette de 2,11% qui n’a pas été abaissée en 2013.

Les fonds actions dans le vert

Malgré la bonne tenue des marchés financiers en 2013, avec notamment un CAC 40 en hausse de 18% sur l’exercice, les Français ont continué de vendre leurs actions cotées, cédant 5,7 milliards d’euros de titres contre 5,8 milliards en 2012. En revanche, les fonds actions ont vu leur collecte grimper à 4,5 milliards d’euros (contre un solde négatif de 5,3 milliards d’euros en 2012).

Les fonds communs de placement d’entreprise (FCPE) logés dans les plans d’épargne salariale ont pour leur part pâti du déblocage exceptionnel de la participation et de l’intéressement, qui a abouti au retrait de 2,2 milliards d’euros selon les données récentes de l’Association française de la gestion financière (AFG). Au final, 1,7 milliard d’euros ont été retirés sur ces fonds en 2013, contre une collecte de 1,5 milliard d’euros un an plus tôt.

Collecte doublée pour l’épargne retraite

Après une année 2012 noire pour l’assurance vie et une première décollecte historique, les différents supports des contrats (en euros et unités de compte) ont été plébiscités par les épargnants, avec 10,7 milliards d’euros collectés selon la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA). Au total, les flux sur l’assurance vie et l’épargne retraite (Perp, Perco, …) ont doublé sur un an, passant de 19,7 à 39,4 milliards d’euros l’an passé.