Présidentielles 2012 : le Cercle des Epargnants préconise une épargne à long terme


A moins d'un mois de l'élection présidentielle, les propositions des associations spécialisées se multiplient. Le Cercle des Epargnants émet ainsi 5 solutions pour « une épargne répondant aux attentes des épargnants et plus en phase avec l'économie ».

placement, euros, rouage, epargne

« La France ne souffre pas, loin s’en faut, d’un déficit d’épargne ; en revanche, l’épargne française est investie sur des produits de court terme déconnectés de l’économie réelle. Or, la sortie de crise passe par un meilleur positionnement de nos entreprises qui doivent se spécialiser sur l’innovation et le haut de gamme », estime Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des Epargnants. Selon l’association, l’atteinte d’un tel objectif requiert un accroissement de l’investissement et une amélioration du taux de marge des entreprises qui s’est contracté depuis plusieurs années.

Une épargne long terme

Le Cercle propose tout d’abord d’instituer un contrat quinquennal de stabilité pour l’épargne, fixant des modalités d’imposition constantes pour la détention du patrimoine et les revenus de l’épargne. Il préconise ensuite de « sanctuariser l’épargne de précaution et l’épargne longue ». L’association estime que deux types d’épargne doivent donner lieu à des incitations : l’épargne sociale de précaution représentée par le Livret A et l’épargne longue destinée au financement de l’économie.

Moderniser la fiscalité de la rente

Le Cercle souhaite également moderniser la fiscalité de la rente. « Les produits d’épargne avec une sortie en rente obéissent à des règles fiscales différentes, rentre à titre gratuit ou à titre onéreux. Ces règles sont illisibles pour les Français. Une harmonisation et une simplification seraient nécessaires. Afin de permettre le développement de l’épargne retraite avec sortie en rente, une fiscalité allégée pour les liquidations au-delà de 65 ans serait logique », explique Philippe Crevel.

Refonder la retraite à prestation définies

Concernant l’épargne liée à la retraite, l’association réclame un alignement des règles entre les contrats Madelin et les Plan d’épargne retraite populaire (PERP) qui constituerait, selon elle, « un progrès ». Pour finir, le Cercle des Epargnants désire « refonder la retraite à prestation définies ». Elle considère en effet « qu’au nom de la lutte de quelques abus non représentatifs, les pouvoirs publics ont multiplié les taxes au point de rendre les retraites à prestations définies inutilisables. Face au réel besoin pour des actifs ayant un faible taux de remplacement, il convient de refonder le produit en intégrant à la fois l’équité et la portabilité ».

Le Cercle des Epargnants présidé par Jean-Pierre Gaillard est une association indépendante qui réunit plus de 200 000 adhérents.