Publicis dévisse en Bourse après des revenus en baisse


La Bourse de Paris se stabilise après la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de maintenir son programme d'achat d'actifs et de laisser ses taux inchangés. Le CAC 40 prend 0,44%, à 4.540,12 points. L'action Publicis chute tandis que Pernod Ricard gagne du terrain.

Le CAC 40 poursuit dans le vert après le statut quo de la BCE

La valeur du 20 octobre 2016 : Publicis

La société de communication a vu ses revenus reculer de 0,4% au troisième trimestre, à 2,32 milliards d’euros, après la perte de plusieurs budgets aux Etats-Unis. Sur les neuf premiers mois de l’année, son chiffre d’affaires ressort en hausse de 2,9%, à 7,07 milliards d’euros. Le président du directoire, Maurice Lévy, se dit « confiant » dans la capacité du groupe à tenir ses objectifs pour l’ensemble de l’exercice.

Publicis prévoit de proposer un dividende représentant 42% des bénéfices, contre 39,5% en 2015. La valeur dévisse de 5,71%, à 63,20 euros, pour finir lanterne rouge du CAC 40.

Pernod Ricard affiche des ventes en progression

Le producteur de vins et de spiritueux a réalisé un chiffre d’affaires de 2,25 milliards d’euros au premier trimestre de son exercice 2016-2017, en croissance interne de 4%. Le groupe a notamment bénéficié de la bonne dynamique des ventes aux Etats-Unis et d’une amélioration de l’activité en Chine.

La direction maintient sa prévision d’un résultat opérationnel en progression de 2 à 4% pour l’ensemble de l’exercice. Le cours de l’action gagne 1,20%, à 109,75 euros.

Vivendi renonce à une solution à l’amiable avec Mediaset

La société de communication et de divertissement a fait savoir par communiqué qu’elle renonçait à une « solution amicale » pour régler le différend qui l’oppose à Mediaset, sur le rachat de sa chaîne de télévision payante Mediaset Premium. L’entreprise dirigée par Vincent Bolloré reproche « des communications agressives et le lancement de multiples actions judiciaires » de la part du groupe audiovisuel italien, contrôlé par la famille Berlusconi. Le titre prend 0,03%, à 18,47 euros.

Michelin confirme ses objectifs annuels

Le fabricant de pneumatiques a enregistré des ventes en baisse de 2,5% au troisième trimestre 2016, à 5,18 milliards d’euros. La direction a néanmoins confirmé ses objectifs annuels. Elle anticipe une croissance des volumes « supérieure à l’évolution mondiale des marchés » et vise un résultat opérationnel courant en croissance hors effets de change. Le titre s’adjuge 0,88%, à 97,12 euros.

Worldline voit sa croissance ralentir au troisième trimestre

Le spécialiste du paiement en ligne affiche un ralentissement de sa croissance au troisième trimestre. Ses revenus ont progressé de 0,2% à périmètre et taux de change constants, contre un rythme de 6% au premier semestre. Le management table sur un chiffre d’affaires en hausse organique de plus de 3% sur l’ensemble de l’exercice. La cours de Bourse chute de 5,37%, à 24,50 euros, et la filiale de la société Atos finit avant-dernière de l’indice SBF 120.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG