Quelques pièges à éviter


La souscription d'un contrat d'assurance vie recèle quelques subtilités à bien cerner pour bénéficier pleinement des avantage de ce placement. La rédaction de www.toutsurlassurancevie.com partage avec vous quelques astuces à retenir.

– Evitez les contrats d’assurance vie combinés qui associent dans le même contrat une protection en cas de décès et une garantie en cas de vie. Cette formule souvent proposée par les établissements financiers étant pénalisante, préférez la souscription de deux produits distincts avec d’une part un contrat pour l’épargne et d’autre part un contrat pour l’assurance décès.

– Attention aux contrats imposant d’effectuer des versements réguliers ! Nous vous déconseillons ces produits : dans la plupart des cas, ils s’accompagnent presque toujours de pénalités en cas d’interruption du paiement des cotisations. Préférez un contrat à versements libres, que vous alimenterez à votre guise. Vous aurez ainsi le choix d’effectuer des versements mensuels directement débités de votre compte bancaire mais aussi de modifier ou cesser ces prélèvements quand vous le voudrez, sans pénalités !

N’oubliez pas de désigner un bénéficiaire de second rang ! En cas de succession, le régime d’exonération fiscale ne s’applique qu’à une condition et une seule : l’assuré doit avoir désigné un ou plusieurs bénéficiaire(s) en cas de décès. En cas de renonciation, de révocation ou de décès non prévu du bénéficiaire de premier rang, le bénéfice de l’assurance vie tombe dans la succession du souscripteur. D’où l’intérêt de désigner un bénéficiaire de second rang. Nous vous rappelons qu’il peut y avoir plusieurs bénéficiaires, conjoint et/ou enfants et/ou tierces personnes.

>> Discutez-en sur nos forums – inscription gratuite (cliquez ici)

>> Trouvez des livres pour en savoir plus