Quels critères de souscription d’une assurance vie ?


Il existe plusieurs centaines de contrats d’assurance vie permettant la constitution d’une épargne et le versement de celle-ci au terme du contrat sous forme de capital ou de rente, si la personne assurée est en vie.

Il convient donc de bien déterminer ses critères de souscription pour faire le bon choix, avant de signer chez votre banquier, votre assureur ou votre courtier. Quels sont ces critères ?

 

Critère n°1 : La solidité de l’assureur et de ses placements financiers

La plupart des compagnies d’assurance vie opérant en France sont solides. Mais certaines ont pu faire des choix d’investissement hasardeux pouvant mettre à mal leur solvabilité ainsi que la performance de leurs fonds en euros. N’hésitez pas à demander la composition du fonds en euros à votre conseiller financier ou votre courtier.

Critère n°2 : La diversification des placements

Afin de miniser les risques, mieux vaut ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier. D’où l’intérêt de choisir un contrat dont le fonds en euros est bien diversifié et dont les supports financiers (unités de compte) permettent d’investir sur la plupart des classes d’actifs (actions, obligations d’Etat et d’entreprises, immobilier, gestion alternative, etc.) et des zones géographiques. Par exemple, en période inflationniste ou de crainte de reprise de l’inflation, un fonds en euros ayant une forte composante immobilière peut présenter de l’intérêt pour préserver son capital de l’érosion monétaire.

Critère n°3 : La transparence de la compagnie

Tous les assureurs ne joient pas le jeu de la transparence sur la composition d’un fonds en euros. S’il ne communique pas précisement la nature des informations à ses souscripteurs, il est tout à fait légitime de se poser la question suivante : l’assureur a-t-il des choses à cacher ou à se reprocher ? Si l’opacité règne, évitez de souscrire.

Critère n°4 : L’historique du performance du fonds en euros

Il faut comparer l’historique de performance du support en euros avec la moyenne des autres contrats d’assurance vie. Un contrat dont les performance sont régulières et durablement supérieurs à la moyenne du marché constitue un bon signe pour les rendements futurs.

Critère n°5 : Les possibilités d’arbitrage

Est-il possible de passer du fonds en euros aux supports en unités de compte ? Avec ou sans frais ? Des arbitrages automatiques (stop loss, rééquilibrage automatique de l’épargne…) sont-ils proposés ? Votre contrat doit vous conférer la possibilité de gérer votre épargne avec beaucoup de souplesse afin de réagir aux aléas financiers.

Critère n°6 : La souplesse des versements

Est-il possible d’effectuer des versements libres ou programmés ? En cas d’abondement automatique du contrat, est-il possible de faire des versements mensuels, trimestriels, ou annuels ? Le montant minimum de versements sur le contrat est-il adapté  à vos moyens ? Votre contrat vous vous permettre d’abonder votre contrat en fonction de vos possibilités financières.

Critère n°7 : Les possibilités de rachat ou d’avance en cours de contrat

Une bonne assurance vie doit vous permettre de retirer à titre d’avance ou définitivement, au travers de rachats, votre épargne. La possibilité de mettre en place des rachats partiels programmés, notamment pour disposer d’un complément de revenus, peut être appréciée, notamment quand le souscripteur est à la retraite.

Critère n°7 : La durée du contrat

Selon les compagnies d’assurance vie, le contrat d’assurance vie peut être conclu lors de l’adhésion soit pour une durée fixe (minimum 8 ans, jusqu’à 99 ans) renouvelable tacitement tous les ans, soit pour une durée viagère, c’est-à-dire jusqu’au décès de l’assuré.

Critère n°8 : Les frais

Les frais du contrats doivent être suffisamment bas pour ne pas pénaliser la performance de votre épargne. L’absence de frais sur versements est préférable de même que de faibles frais de gestion sur le fonds en euros. Un bref calcul peut vite vous montrer que certains contrats sont ruineux, avec des frais sur versements tellements lourds que le rendement net réel est nul voire négatif !

Consulter notre rubrique sur les frais des assurances vie : cliquer ici