Salon Actionaria : « Rassurer sur l’investissement en entreprise »


INTERVIEW- Pour sa 18ème édition qui se tiendra les 21 et 22 novembre 2015, le salon Actionaria fait la part belle à l'investissement dans l'économie réelle. Son organisatrice Blandine Fischer présente les nouveautés de cet évènement qui mise plus que jamais sur la pédagogie auprès du grand public.  

Blandine Fischer, organisatrice du salon Actionaria

Toutsurmesfinances.com : Le crowdfunding occupe cette année une place de choix au salon Actionaria. Pour quelles raisons ?
Blandine Fischer, organisatrice du salon Actionaria : Le financement participatif est une vraie opportunité pour l’investissement en entreprise et le financement de l’économie réelle. Entre 2013 et 2014, la collecte sur les plateformes a doublé à 152 millions d’euros. Ce marché est encore naissant en France, comparé à la lame de fond du crowdfunding au niveau mondial, comme en Angleterre où la collecte a atteint 1,8 milliard d’euros l’an passé.

Ce mode de financement est-il une nouvelle voie pour l’investissement dans l’économie réelle ?
Grâce au crowdfunding, les Français peuvent revenir vers l’investissement en direct dans les entreprises. Ce mode de financement permet de fluidifier l’investissement dans le non coté et favorise le passage de certaines entreprises vers une cotation en Bourse.

Comment cette orientation du salon vers le financement participatif va-t-elle se traduire ?
Notre espace dédié au crowdfunding va être agrandi, avec deux fois plus d’entreprises présentes. Trente start-up seront invitées à « pitcher » les investisseurs pendant une minute. Certaines d’entre elles ont déjà levé plus de 200.000 euros à Actionaria par le passé. Les entreprises viennent donc chercher de l’argent sonnant et trébuchant.

Plusieurs conférences sont également prévues sur le thème du financement participatif, comme investir dans la santé via le crowdfunding. Notre partenaire SmartAngels donnera par ailleurs quelques bons conseils aux visiteurs pour investir. Enfin, un grand jeu organisé pendant le salon permettra de bien comprendre comment choisir la bonne start-up.

« Montrer qu’il y a un projet derrière l’investissement en entreprise »

Une nouvelle fois, vous mettez donc l’accent sur la pédagogie…
La pédagogie est plus que jamais notre ADN. Comme le montrent de récentes enquêtes, le grand public ne sait pas comment investir dans les entreprises. Notre rôle consiste à les rassurer sur les différentes manières de s’y prendre et de leur offrir de la transparence vis-à-vis des entreprises en leur faisant rencontrer leurs dirigeants notamment.

Ainsi, les start-up seront mises en avant, mais sans délaisser pour autant le CAC 40. La moitié des groupes de l’indice seront présents et certains y tiendront leur réunion d’actionnaires. Au total, 12 réunions de grandes sociétés et de valeurs moyennes seront organisées.

Enfin, 22 biotechs et medtechs sur les 50 cotées aujourd’hui seront présentes sur le salon. Une conférence dédiée aux risques et aux perspectives de gains sur les biotechs et medtechs est d’ailleurs prévue.

Rassurer les Français sur l’investissement dans les entreprises, n’est-ce pas un vœu pieux ?
Aujourd’hui, 8 Français sur 10 ont envie d’investir dans une entreprise mais ne disposent pas forcément des fonds ou des connaissances nécessaires. Ce sentiment est en partie dû au fait qu’ils sont très pessimistes vis-à-vis de l’économie française. Leur faire rencontrer les patrons et les dirigeants d’entreprise peut les rassurer, en leur montrant qu’il y a un vrai projet derrière l’investissement en entreprise.

Propos recueillis par Thibault Lamy

*Toutsurmesfinances.com est partenaire média du salon Actionaria qui se tiendra du 20 au 21 novembre au Palais des Congrès à Paris. Toutsurmesfinances.com offre à ses lecteurs un accès gratuit au salon : pour cela, connectez vous et rentrez le code TOU277.

**En dépit des attentats terroristes survenus à Paris dans la soirée du vendredi 13 novembre 2015, le salon Actionaria est maintenu.