Sanofi prend la tête du CAC 40


 La Bourse de Paris pâtit encore du Brexit et le CAC 40 s'inscrit en fort repli, de 2,97%, pour clôturer la séance à seulement 3.984,72 points. Particulièrement exposés au marché britannique, Peugeot, Eurotunnel et le secteur bancaire continuent de chuter. Sanofi voit à l'inverse le cours de son action grimper.

Le CAC 40 passe sous les 4.000 points

La valeur du 27 juin 2016 : Sanofi

Le laboratoire pharmaceutique français a signé avec son homologue allemand Boehringer Ingelheim des accords définitifs pour procéder au transfert d’actifs annoncé fin 2015. Merial, la division santé animale de Sanofi valorisée 11,4 milliards d’euros, va être échangée avec l’activité santé grand public de la société basée outre-Rhin, évaluée à 6,7 milliards d’euros.

L’opération doit s’accompagner d’un paiement d’un montant brut de 4,7 milliards d’euros en faveur du groupe tricolore, correspondant à l’écart de valorisations entre les actifs. La direction de Sanofi anticipe un effet neutre de cette transaction sur le bénéfice net par action en 2017, « puis un effet relutif par la suite ». Le cours de Bourse grimpe de 1,51%, à 70,42 euros, et l’entreprise est la seule du CAC 40 à finir dans le vert.

Peugeot encore fortement affecté par le « Brexit »

Le titre du constructeur automobile chute de 9,01%, à 10,66 euros, alors qu’Exane BNP Paribas a souligné l’exposition de PSA Peugeot Citroën au marché britannique, qui représenterait 11% de son chiffre d’affaires et surtout 15% de ses profits, selon Reuters qui s’appuie sur la note d’analyse de la société d’investissement. La valeur Peugeot termine ainsi avant-avant-dernière du CAC 40.

Vinci remporte un contrat pour une infrastructure très haut débit en Moselle

La société de BTP et de concessions a remporté, en groupement avec le spécialiste des réseaux télécoms et des systèmes numériques Sogetrel, un contrat de 124 millions d’euros pour la conception et la construction d’une infrastructure très haut débit (THD) en Moselle. Les travaux, qui démarreront en septembre 2016, doivent durer quatre ans. Ils permettront de couvrir les deux tiers des communes mosellanes en THD, précise Vinci. Le cours de l’action lâche 2,37%, à 58,57 euros.

Eutelsat revoit ses investissements à la baisse

L’opérateur de satellites de télécommunications a confirmé que les revenus de son exercice 2015-2016 seront stables, à périmètre et taux de change constants, et anticipe toujours une marge d’excédent brut d’exploitation (Ebitda) autour de 76%.

La direction a en revanche revu à la baisse le montant des investissements, ramenés à 420 millions d’euros en moyenne par an pour la période allant de juillet 2016 à juin 2019, contre 500 millions par an initialement prévus de juillet 2015 à juin 2018. Elle opte en outre pour « une politique de dividende stable ou progressif », contre un taux de distribution annuel compris entre 65 et 75% du résultat net auparavant. Le cours de Bourse cède 6,20%, à 15,82 euros.

Gecina : feu vert de l’Autorité de la concurrence pour racheter Foncière de Paris

La société foncière a reçu l’autorisation de l’Autorité de la concurrence pour le rachat de Foncière de Paris. Son offre reste soumise à l’examen de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Elle prévoit d’accorder un montant de 150 euros par action, ainsi qu’une option supplémentaire donnant aux actionnaires la possibilité d’échanger 20 de leurs titres contre 23 obligations subordonnées remboursables (OSRA) Gecina. Ces OSRA seront émises à un prix unitaire de 117,66 euros et offriront un rendement de 5,5% pendant 7 ans. Elles seront remboursées en nouvelles actions Gecina. Le cours de Bourse abandonne 4,29%, à 115,95 euros.

Le point sur le marché avec notre partenaire IG