SCPI : 4,83% de rendement au premier trimestre 2015


Les SCPI de rendement affichent une performance moyenne de 4,83% au premier trimestre 2015, selon des statistiques dévoilées par MeilleureSCPI.com mardi 2 juin. Une rentabilité en baisse par rapport à 2014 qui s'explique en partie par la revalorisation de nombreux actifs immobiliers.  

Le rendement moyen des SCPI baisse un peu début 2015

Attention aux apparences. Selon les statistiques dévoilées par le portail spécialisé MeilleureSCPI.com mardi 2 juin, la performance moyenne des SCPI de rendement au premier trimestre 2015 s’établit à 4,83% en moyenne. Une rentabilité en baisse de 25 points de base par rapport à 2014, année durant laquelle le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM, indicateur de rendement) se situait à 5,08% en moyenne selon les chiffres de l’Aspim et de l’IEIF.

Revalorisations d’actifs et hausse des prix des parts

Pour autant, cette baisse du rendement facial ne traduit pas une diminution des dividendes versés aux porteurs de parts. « Beaucoup d’actifs ont été revalorisés au 31 décembre 2014, explique Jonathan Dhiver. Cette revalorisation a impacté les prix d’expertise et les gérants ont été obligés d’augmenter les prix des parts dans un certain nombre de SCPI. » En résumé, il est moins question d’une perte de performance que d’appréciation de la valeur des actifs immobiliers. De plus, « les gérants distribuent des dividendes plus petits en début d’année » avant de rattraper l’écart en cours d’année, rappelle le directeur associé de MeilleureSCPI.com. 

Dans le détail, les SCPI investies dans les commerces (murs de boutiques, galeries commerciales…) affichent un rendement moyen de 4,87%, légèrement supérieur à celui des véhicules investis dans l’immobilier de bureaux (4,84%) et les SCPI diversifiées (4,74%). Les SCPI spécialisées, dans la santé par exemple, ont enregistré quant à elles un TDVM de 5,02%. Pour autant, Jonathan Dhiver reste « très vigilant » sur les SCPI de commerces : « Les commerçants souffrent, les loyers ont augmenté significativement sur les 15 dernières années et la concurrence d’Internet est bien installée. » Autrement dit, l’avenir des murs de boutiques est plus sombre que celui des bureaux, qui restent l’investissement privilégié des sociétés de gestion*.

Moins de 5% en 2015

Outre le TDVM, les SCPI de rendement présentent un taux d’occupation financier (TOF), soit le ratio des « loyers facturés sur les loyers facturables », de 88,50%, en baisse de 1,5% par rapport à fin 2014. Ce recul s’explique notamment par l’impact d’une « grosse SCPI », à savoir Elysées Pierre (HSBC Reim) dont le TOF a fortement chuté en 2015 dans un contexte de cession d’actifs immobiliers qui pèse sur son bilan. Autre indicateur intéressant sur ce premier trimestre, la capitalisation totale des SCPI de rendement se situe désormais à 29,9 milliards d’euros. Sans surprise, « le cap des 30 milliards sera dépassé au prochain trimestre ».

Au petit jeu des prévisions, MeilleureSCPI.com table un rendement moyen de l’ordre de 4,80 à 4,95% en 2015. Le mouvement de revalorisation des actifs immobiliers devrait en effet se poursuivre durant l’année : le prix des parts de la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine, pilotée par Amundi Immobilier, va ainsi être augmenté de 6,92% au 1er juillet prochain.

*22,6 milliards d’euros de capitalisation pour les SCPI de bureaux, sur une capitalisation totale de 29,9 milliards pour les SCPI de rendement