SCPI, OPCI, l’épargne immobilière gagne à être connue


Peu renseignés sur les différents produits d'épargne immobilière, seuls 3% des Français affirment détenir des parts de SCPI, d'OPCI ou de foncières. Une fois informés sur ces placements, leur intérêt est pourtant indéniable.  

Peu de Français connaissent les produits d'épargne immobilière

L’épargne immobilière intéresse les Français… lorsqu’ils savent qu’elle existe. Selon une étude OpinionWay réalisée auprès de 1.011 personnes majeures pour le spécialiste de la gestion immobilière Perial et publiée en novembre 2015, seulement 52% des sondés affirment connaître la pierre papier. Et si l’achat de la résidence principale (91%) ou secondaire (70%), et à un moindre niveau l’investissement locatif (47%) semblent bien apprivoisés, seuls 24% des Français connaissent les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). L’existence des foncières (12%) et des organismes de placement collectif immobilier (OPCI, 5%) reste très confidentielle.

La majorité des Français (53%) mettant en avant la sécurité du capital investi comme critère de choix d’un placement, ces derniers plébiscitent donc naturellement les livrets d’épargne classiques, qu’ils sont 82% à posséder ou encore l’assurance vie en euros (42%) et les placements immobiliers en direct (35%). A l’inverse, seuls 3% des personnes interrogées déclarent posséder des parts de SCPI, d’OPCI ou de foncières.

Signe encourageant pour l’épargne immobilière, 28% des Français affirment envisager de réallouer une partie de leurs économies vers ce placement, mais seulement une fois que ce dernier leur a été expliqué. Un pourcentage qui tombe à 2% actuellement, au vu de leurs connaissances limitées de ces produits et de leurs rendements élevés. Ainsi, 70% estiment que l’épargne immobilière mériterait d’être plus connue, 46% considérant même ce placement comme le produit d’investissement idéal.